Épreuves SHF : la vaccination contre la rhinopneumonie obligatoire dès 2022

Rédigé le 12/10/2021
Emilie Dupont (avec communiqué)

Alors qu'une large épidémie de rhinopneumonie avait fortement atteint le monde des sports équestres en Europe au début de l'année 2021, ce lundi 11 octobre, la Société hippique française a annoncé que tous les chevaux participant à une épreuve organisée sous son égide dès le 1er janvier 2022 devront obligatoirement être vaccinés contre cette maladie.

Au mois de mars dernier, une importante épidémie de rhinopneumonie équine avait touché l'Europe, stoppant net ou restreignant bon nombre de compétitions organisées afin de ne pas laisser le virus se propager. Une situation aussi rare qu'inquiétante, qui a incité certaines institutions à prendre quelques mesures. C'est notamment le cas de la Société hippique française (SHF), qui a annoncé qu'« à partir du 1er janvier 2022, la vaccination contre la rhinopneumonie deviendra obligatoire pour tous les équidés participant à une épreuve organisée sous l’égide de la Société Hippique Française. » Néanmoins, quelques précisions concernant cette décision sont à apporter. En effet, comme cela a été mentionné, tous les équidés ne seront pas concernés. Ainsi, la vaccination contre la rhinopneumonie sera obligatoire pour les chevaux et poneys de 0 à 3 ans, les foals sevrés, les poulinières et les mères porteuses participant aux épreuves d'élevage dont l’engagement est réalisé via le site shf.eu (SF, ACA, AA, CDF, France Dressage, Stud-books FPPCF), ainsi que pour les chevaux et poneys de 4 à 6 ans participant aux épreuves de valorisation SHF  CSO, CCE, Dressage, Hunter, Endurance, Attelage, PRATIC. La SHF précise ainsi que « les foals présentés sous la mère ne sont pas soumis au protocole de vaccination obligatoire. »

Protocole et schéma de vaccination

Concernant le protocole à suivre, ce dernier comprend trois étapes : une primovaccination (deux injections effectuées dans un intervalle de temps minimum de 21 jours et maximum de 60 jours), un rappel (une injection effectuée dans un délai minimum de 120 jours et maximum de 180 jours après la deuxième injection de la primo vaccination) et, enfin, des injections de rappel (effectuées dans un délai de six mois de préférence et en tout état de cause ne pouvant excéder douze mois). 

La SHF précise que « pour participer à une épreuve SHF dès le 1er janvier 2022, l’équidé devra avoir reçu a minima les deux injections de primovaccination. La dernière injection devra avoir été faite au minimum 7 jours avant le 1er jour de compétition. » Concernant les chevaux dont primovaccination est antérieure à 2021, ils seront, toujours selon la SHF, « considérés comme "vaccinés contre la rhinopneumonie" dès lors qu’ils ont eu une primovaccination avec 2 injections entre 21 et 92 jours et des rappels ultérieurs n’excédant pas 12 mois d’intervalle. En cas d’interruption ou oubli de rappel, ils doivent être à nouveau vaccinés et suivre le protocole ci-dessus. »

Photo : Contrôle vétérinaire
Crédit : Scoopdyga