Uzès : format raccourci pour les 6 ans

Rédigé le 09/10/2021
A Uzès, Jocelyne Alligier

Chaque année apporte son lot de réformes aux finales SHF endurance, mais celle de 2021 n’est pas des moindres puisqu’elle condense les deux épreuves pour 6 ans en une seule, avec pour conséquence un jour de moins d’organisation. Ils ont été 168 à prendre la piste vendredi pour montrer leurs aptitudes et tenter de décrocher la mention Elite.

Depuis plusieurs années le nombre de partants sur l’épreuve à vitesse libre courue en quatre étapes pour sacrer les meilleurs chevaux de 6 ans déclinait au profit de l’épreuve à vitesse imposée, disputée en trois étapes sur 80 kilomètres. La SHF a finalement tranché avec une seule épreuve à vitesse imposée, en trois étapes, mais avec des critères exigeants : une régularité sur la vitesse, entre 15,8 et 16km/h, une récupération cardiaque optimum, 54 pulsations/minute dans les cinq minutes à l’arrivée pour obtenir deux points, et un état métabolique avec des allures parfaites pour avoir tous les points nécessaires au classement en Elite. Le changement a plutôt été bien vécu par les acteurs de la discipline, les groupes d’une quinzaine de chevaux se succédant sans problème sur les pistes encore améliorées avec le soutien des collectivités locales. Pour beaucoup de cavaliers, éleveurs, entraineurs, cette formule permet de mieux ménager les chevaux, le bémol pour certains étant le rôle déterminant du cardiaque dans le classement. Même si la fréquentation, notamment au niveau acheteurs était en baisse cette année, l’ambiance si agréable d’Uzès était bien là ! Michel Guiot, qui faisait son baptême de la discipline en tant que président de la SHF, a été séduit par cette finale d'endurance tout comme le nouveau directeur général de l’IFCE, Jean-Roch Gaillet. Tous deux docteurs vétérinaires de formation ont pu s’intéresser à l’encadrement de la discipline essentiel avec les contrôles vétérinaires, d’autant plus important à un moment où la question du bien-être animal devient récurrente.

Sur les 124 chevaux classés, vingt-trois obtiennent le meilleur label, 51 étant "Excellent", 33 "Très Bon" et 17 avec un point seulement sont "Bon"  Les temps de récupération aux arrivées intermédiaires permettent de faire le classement des dix meilleurs "Elite". 

Nouveau succès pour l’écurie d’Armani

Parmi ce Top 10, on remarque deux produits de l’étalon de François Atger, Peps d’Aurabelle (Ar par Pichpek) qui, sur quatre produits engagés en SHF cette saison, en a trois dans cette finale : Gamin d’Aurabelle, à voir dans les 5 ans, et Faiza d’Aurabelle, dont la mère Jalousi d’Aurabelle (DSA par Tauqui el Masan, Ar) a été bonne performante en CEI, 6e sous la selle de Claire Jouannaux pour son élevage, et For You My Heart, née chez Nathalie Couty dans le Vaucluse, 3e montée par Sanoa Sumian. Née d’une mère issue de l’Anglo Oural de Bordenave, For You My Heart était déjà Elite à 5 ans. Elle est précédée sur le podium par Forte Piano du Griou (Ar par Indian Diaksik), monté par Marine Saignie. Il est né en Aveyron chez Sylvie Canches et présente dans ses origines un inbreeding sur Persik dont il est descendant en lignée haute, et par son père de mère, Arques Perspex.

Le champion 2021 est Figaro d’Armani (DSA par Branik), montée par Carla Mosti qui, à 17 ans, succède ainsi au palmarès de la Grande Semaine d’Uzès à sa maman Cécile Miletto Mosti, gagnante l’an dernier avec Excalibur Larzac (Ar par Saïd Lotois) ! Et la fête est encore plus belle car Figaro d’Armani est un produit de l’élevage familial situé à Saint-Gilles dans le Gard. Ce hongre bai dégage beaucoup de puissance sous ses beaux tissus. Il est issu du croisement de l’étalon arabe de l’élevage Séranne-Larzac, Branik, et de Betty Boop d’Armani (DSA par Félouk, ar), elle-même née dans l’élevage familial et issue d’une jument de Cheik Mohamed al Maktoum, née en Grande-Bretagne par Tango d’Ayres, fils de Persik. On retrouve donc un indreeding, Branik étant lui aussi petit-fils de l’étalon de légende de l’endurance. Après ce seul produit, Betty Boop d’Armani a été qualifiée en endurance avec toute la famille Miletto-Mosti avant d’être exportée aux Emirats Arabes Unis où elle est classée en CEI2 et 3*. Figaro d’Armani conclut de la meilleure manière son cursus SHF où il avait déjà été Elite à 4 et 5ans !

Tous les résultats ici

Photo : Figaro d'Armani
Crédit : JLP