La Perle du concours complet français

Rédigé le 11/01/2021
Émilie Dupont

Avec six médailles européennes, quatre titres de championne de France en concours complet et un en dressage, Perle du Boisdelanoue fait indéniablement partie des meilleurs poneys de cette dernière décennie. Retour sur le parcours de cette fantastique alezane qui a assurément marqué l’histoire du concours complet français.

En 2018, après avoir décroché la médaille de bronze par équipe et une très belle septième place en individuel aux côtés de Gaëtan Couzineau lors des championnats d’Europe, Perle du Boisdelanoue faisait ses adieux à la compétition. Une retraite amplement méritée pour cette ponette au pedigree original – issue d’une mère et d’un grand-père trotteurs – et au palmarès tout à fait exceptionnel. Car en plus de ses nombreuses victoires sur le circuit national – dont cinq titres de championne de France sous les selles de Mélanie Peyrind (sa propriétaire) et Marine Bolleret – l’alezane a emmené l’équipe de France sur le podium de chaque championnat d’Europe auquel elle a pris part. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle y a immédiatement fait sensation : dès sa première participation en 2013 aux côtés de Marine Bolleret, la talentueuse Perle est sacrée vice-championne d’Europe par équipe… Et en individuel ! Un véritable exploit, ne représentant finalement que les prémisses d’un long palmarès européen. En 2014, après être montées sur la deuxième marche du podium lors des championnats de France, Marine et Perle obtiennent l’un des plus beaux titres de leur carrière : celui de championnes d’Europe par équipe. Elles figurent également dans le Top 10 lors de l’épreuve individuelle. De quoi conclure leur histoire en beauté. 

L’année suivante, Perle évolue sous la selle de Quentin Gonzales, qui n’est autre que le fils de Lionel Gonzales, son éleveur. Un retour dans la sphère familial couronné de succès puisque le couple se classe deuxième du CCE As Poney Élite Grand Prix de Pompadour, premier de celui de Mettray et troisième lors des championnats de France. Une belle saison qui permet à Quentin et Perle de décrocher leur sélection pour les championnats d’Europe de Malmö, lors desquels la talentueuse alezane excelle une fois de plus et offre une nouvelle médaille d’argent à l’équipe de France. De quoi faire la fierté de celui qui l’a fait naître. En 2016, Perle change à nouveau de selle et rejoint Gaëtan Couzineau. Après une première année en demi-teinte, le couple montre l’étendue de son potentiel en 2017 et intègre l’équipe de France pour les championnats d’Europe Kaposvar. Médaillé d’or par équipe cette année-là, le couple décroche le bronze l’année suivante, avant que Perle ne tire sa révérence. 

Au total, c’est donc une médaille d’or, trois médailles d’argent et une médaille de bronze obtenues lors d’échéances européennes que l’incroyable Perle totalise. Un palmarès qui a de quoi impressionner. Véritable pilier de l’équipe de France, Perle du Boisdelanoue aura assurément marqué la vie de chacune des personnes l’ayant côtoyée. Celle de ses cavaliers évidemment, en offrant un ou plusieurs titres prestigieux à chacun d’entre eux, mais également celle de Jean-Philippe Lima, l’entraîneur qui l’a accompagnée durant de très nombreuses années.

Après une carrière sportive des plus réussies, Perle s’est consacrée à sa descendance. En 2020, une future championne a ainsi vu le jour : Kalypso du Boisdelanoue, qui a pour père le multi-médaillé O Ma Doue Kersidal (Willoway All Gold x Roz Ar Moor par Kit). De quoi assurer une descendance en or. 

Pour revivre le championnat d'Europe de Kaposvar et la performance de Perle avec Gaëtan, c'est ici : 

 
Photo : Marine Bolleret
Crédit :