Qualitat des Bourdons, le golden boy de Victor Levecque

Rédigé le 09/01/2021
CM

Que ce soit par sa jolie robe isabelle ou par ses performances sous la selle de Victor Levecque, Qualitat des Bourdons a marqué les esprits et reste l'un des meilleurs poneys de concours complet de cette dernière décennie.

L'objectif de Victor Levecque a toujours été d'atteindre le haut-niveau mais avant de connaître le succès que l'on lui connait chez les Séniors, il est passé par la case poney et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a rencontré des poneys d'exception. Parmi eux : Sans Souci des Quatre As (championne de France en Grand Prix en 2012), Kisaute Ho d'Othon et Qualitat des Bourdons. Si les deux premiers étaient déjà performants à haut-niveau avant d'arriver sous sa selle, c'était une toute autre histoire avec le dernier.

Qualitat est arrivé dans ses écuries à quatre ans sur un coup de coeur. Encouragé par son coach Alexis Bonnard, Victor était alors à la recherche d'un très bon jeune qu'il puisse former jusqu'à haut-niveau. Il s'était rendu chez la famille Leborgne, en Haute-Normandie, qui produisait beaucoup de bons poneys de dressage. Son attention s'est portée sur Qualitat qui bougeait extrêmement bien et pour cause : l'isabelle présente un papier 100% allemand où reviennent les noms de Dornick B, Golden Dancer et de Power Boy. Qualitat n'est autre que le fils de FS Champion de Luxe dont la production cumule plus de 195 000 euros de gains. Il compte aussi une petite centaine de fils étalons et plusieurs autres ayant couru les championnats d'Europe à l'image de Champ of Class, Cyrill WE, FS Charly Brown... La mère de Qualitat est Darby DB, la propre soeur du multi-médaillé européen Danilo 80.

Très vite, Qualitat ne manque pas à son tour de se faire remarquer : il remporte la finale des 6 ans sous la selle d'Alexis Bonnard avant de passer sous la selle de Victor fin 2010. Le couple gravit tranquillement les échelons jusqu'à participer à son premier Grand Prix en 2012 à Jardy où il termine deuxième. La saison 2013 se passe au mieux, à tel point que le couple est médaillé de bronze lors du championnat de France en As Poney Elite et qu'il ramène deux médailles de leurs premiers championnats d'Europe à Arezzo, l'argent par équipe et le bronze en individuel. Mais Qualitat, même s'il présente une excellente locomotion et une bonne qualité de saut, n'en reste pas moins délicat sur le cross de temps à autre ce qui lui vaut quelques contre-performances qui seront surmontées jusqu'à l'obtention du titre national à Lamotte avant les deux médailles d'or des championnats d'Europe de Millstreet en 2014."Ce championnat d'Europe est mon meilleur souvenir avec Qualitat. Cela a été très difficile et j'ai eu la satisfaction d'avoir fourni un travail énorme avec Alexis et ceux qui m'entouraient, et d'avoir obtenu quelque chose de fort", nous confiait Victor il y a de ça quelques temps. 

Victor ayant ensuite atteint l'âge limite pour concourir à poney, Qualitat a été commercialisé à l'étranger, faute d'avoir trouvé preneur en France. Il a d'abord pris la direction des Pays-Bas puis de la Grande-Bretagne où il a d'ailleurs été renommé Shadow Bumblebee par la famille Allen. Depuis 2015, date à laquelle il a courru les Européens de Malmö avec Levi Driessen mais sans grand succès, Qualitat a peu à peu disparu de la scène internationale mais il reste quoiqu'il en soit l'un des meilleurs poneys que l'équipe de France ait connu. 

Photo : Qualitat des Bourdons
Crédit : Pauline Bernuchon