Le reconfinement prend en compte les équidés d'instruction

Rédigé le 15/11/2020
Myriam Rousselle

Quelques semaines après l'annonce du confinement n°2 en France, les ministères concernés ont accepté le protocole proposé par la Fédération française d'équitation concernant l'accueil de cavaliers dans les centres équestres pour assurer l'activité physique essentiel des poneys et chevaux d'instruction.

Il avait été compliqué, pendant le premier confinement, de sensibiliser les pouvoirs publics aux contraintes inhérentes au bien-être des équidés. Le reconfinement, opéré par la gouvernement français depuis le 30 octobre et au moins jusqu'au premier décembre, est l'occasion de voir que chacun a tiré des leçons des situations difficiles, et parfois ubuesques, vécues par les gérants de structures équestres, les propriétaires et les cavaliers en mars et avril dernier. 

Eloignés de leurs chevaux pendant près de deux mois au printemps dernier, les propriétaires d'équidés en pension dans des structures équestres ont été les premiers pris en compte à l'annonce du reconfinement. Via un tweet diffusé par Julien Denormandie, Ministre de l'Agriculture, quelques heures après l'annonce du reconfinement, ils ont été autorisés "à se déplacer pour aller s’occuper d’eux" malgré la fermeture des établissements recevant du public (ERP). 

Les équidés d'instruction pris en compte

Forte de la mauvaise expérience du premier confinement, la Fédération française d'équitation avait alerté les autorités, dès la veille de l'annonce du reconfinement, sur le besoin impératif de prendre en compte les chevaux et poneys d'instruction, qui, ne  bénéficiant plus des sorties inhérentes à l'enseignement, ne pourrait cette fois pas non plus bénéficier d'une mise en pâture -les actes de mutilation qui se poursuivent et la saison ne le permettant pas. La FFE a ainsi proposé aux ministères concernés un protocole imaginé pour que des cavaliers puissent accéder aux établissement, malgré leur fermeture, pour assurer les sorties des équidés d'instruction. Le protocole accepté a été établi selon les principes suivants : 

  • L'accueil possible de 1 à 3 cavaliers licenciés par équidé  chaque jour
  • L'enregistrement sur la plateforme FFE (créée à cet effet) par le dirigeant des cavaliers afin d'assurer la traçabilité du dispositif
  • Cet accueil est organisé dans le cadre des relations contractuelles habituelles entre le club et ses cavaliers
  • Les cavaliers accueillis dans l'établissement son réputés encadrés  
  • La mise en oeuvre stricte du protocole sanitaire établi avec la FFE

Le protocole détaillé d'accueil des cavaliers dans les centres équestres est disponible ICI

Photo : Illustration cheval
Crédit : Scoopdyga