Less courses ne seront bientôt plus autorisées en zones rouges

Less courses ne seront bientôt plus autorisées en zones rouges

Rédigé le 19/05/2020
Myriam Rousselle, avec communiqué

Autorisées à se tenir à huis-clos depuis le 11 mai, les courses ne pourront bientôt plus se tenir en zones rouges, à savoir en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France, le Grand-Est et en Bourgogne Franche-Comté. Dans les zones vertes, elle seront toujours autorisées selon le huis-clos strict appliqué depuis la reprise. Un décret gouvernemental à paraître dans les prochains jours devrait préciser les modalités de la reprise des activités hippiques en ce sens, ont annoncé Le Trot et France Galop ce 19 mai. "Si la reprise des courses se trouve renforcée par ce décret à paraître, les sociétés-mères et la Fédération Nationale des Courses Hippiques regrettent vivement que les hippodromes situés dans les zones rouges ne puissent pas fonctionner comme c’est le cas depuis le 11 mai. Le protocole du huis clos renforcé et toutes les mesures sanitaires ont par ailleurs été scrupuleusement respectés depuis la reprise des compétitions le 11 mai. Des contrôles réguliers ont été effectués et ils n’ont révélé aucun problème", ont indiqué les institutions dans un communiqué. "Les sociétés-mères prennent toutefois acte de cette décision qui encadre les conditions de la reprise des courses hippiques et appliqueront ces nouvelles directives dès jeudi. Certaines préfectures comme Paris ont déjà anticipé la publication du décret en notifiant ce matin à France Galop et LeTrot l’interdiction d’ouvrir leurs hippodromes." Les équipes des sociétés-mères doivent ainsi de nouveau réorganiser et aménager le calendrier des mois de mai et juin et faire face à un premier coup de frein dans la relance de la filière.
Photo : Courses hius-clos
Crédit : Scoopdyga