La reprise des concours se prépare…

La reprise des concours se prépare…

Rédigé le 17/05/2020
Propos recueillis par Béatrice Fletcher

Dans l’attente de la reprise des compétitions, à partir du 25 mai pour les jeunes chevaux, les cavaliers se remettent dans l’ambiance concours, et profitent des opportunités qui leur sont offertes d’aller travailler sur un autre terrain. Richard Breul, cavalier de niveau international à la tête de la Calèche de Marcoussis, un centre équestre et une écurie de propriétaires créé par sa famille voilà 40 ans, a décidé de déplacer ses chevaux au Haras de Liverdy pour des séances d’entraînement « grandeur nature » sur un parcours.

Comment s’est passé le confinement ?

Très bien (sourire). Nous avons 80 chevaux, dont une quarantaine de propriétaires, 12 chevaux d’école, et les miens. Ils sont tous restés à la maison. Je n’ai pas voulu les mettre au pré, car nous sortions d’une période  de mauvais temps, et je trouvais cette solution irrespectueuse au plus haut point. Tous ceux qui l’ont fait ont eu beaucoup de chances car les conditions météo se sont avérées exceptionnelles pendant cinq semaines, mais si cela n’avais pas été le cas, les chevaux auraient souffert le martyr. Nous étions 7 à monter. Nous sommes bien équipés, avec une grande carrière, des paddocks en sable, un marcheur et un tapis roulant. En faisant un roulement, nous avons bien travaillé. 

Quand votre établissement a-t-il rouvert ?

A partir du mardi 12 mai, les propriétaires sont revenus, nous allons également les emmener sauter à l’extérieur prochainement. Le club a repris également, nous avons une bonne réponse de nos cavaliers. Nous avons mis un protocole sanitaire en place, ils sont très respectueux. Dans la mesure où nous avons deux pistes, nous pouvons avoir deux groupes de 10 chevaux qui travaillent en même temps. Nous avons établi un planning pour répartir les séances tout au long de la journée.    

Vous avez décidé de déplacer vos chevaux pour les travailler sur un parcours.

Tout à fait, nous préparons le dé-confinement avec nos jeunes chevaux. Nous espérons que la saison redémarre à partir de début juin en région parisienne. Ces deux derniers mois, à la maison, pour les chevaux d’âge et les 5 et 6 ans, nous avons surtout fait beaucoup de gymnastique et d’exercices. En revanche, nous avons essayé de faire enchaîner les 4 ans pour qu’ils avancent. Nous sommes venus vendredi avec 8 jeunes chevaux, et samedi avec un lot de 10 pour les faire enchaîner. 

Comment se passe la reprise ?

En général tout se passe bien, nos chevaux sont assez évolués, bien en travail. Si  nécessaire, on refait un second tour, ce qui permet de gommer pas mal de problèmes. Pour les jeunes chevaux, c’est indispensable d’aller à l’extérieur. Pour les cavaliers c’est aussi une bonne chose d’enchaîner. C’est une opportunité formidable de venir à Liverdy, nous reviendrons certainement. 

Ravi du travail de ses chevaux, Richard Breul le souligne, « cette période a été difficile pour tout le monde, mais c’est le moment de regarder devant nous. » 

Photo : Richard Breul
Crédit : Béatrice Fletcher