CSI2* Lier : Max Thirouin au pied du podium
Adèle Vaupré le 23/01/2022

CSI2* Lier : Max Thirouin au pied du podium

La France n'est pas passée loin d'un podium ce week-end, puisque Max Thirouin a terminé quatrième du Grand Prix du CSI2* de Lier, en Belgique. Il était venu avec sa fidèle Utopie Villelongue (Mylord Carthago), qui lui a livré deux parcours parfaits, malheureusement pas assez rapide pour monter sur le podium, respectivement occupé par le Brésil, la Belgique et les Pays-Bas. La victoire est en effet revenue à André Reichmann, sur Quinetto Z (Quinar Z), qui l'emporte devant Ann Carton-Grootjans, associé à Kai Licha de Carmel (Prince van de Wolfsakker), tandis que Harrie Smolders occupe la troisième marche avec Bingo du Parc (Mylord Carthago). Deux autres Français avaient réussi à se faire une place au barrage. Grégory Cottard, malheureusement pénalisé de quatre points avec Bibici sur l'ultime parcours, ce qui rétrograde le couple au onzième rang, mais aussi Aymeric Bray, dix-septième sur Picobello Jasmine (Arezzo), victimes de douze points.

CSI3* Oliva : Mark Mcauley s'empare du Grand Prix
Adèle Vaupré le 23/01/2022

CSI3* Oliva : Mark Mcauley s'empare du Grand Prix

L'Irlandais Mark Mcauley a remporté cet après-midi le Grand Prix du CSI3* d'Oliva, aux rênes de Django Ste Hermelle (Upercut Kervec). C'est au chronomètre qu'il a fallu départager les sept couples auteurs d'un double sans-faute dans cette épreuve. Un jeu qui a tourné en la faveur de l'Irlandais, presque une seconde plus rapide que son dauphin l'Allemand Christian Kukuk, venu pour l'occasion avec Nice Van'T Zorgvliet, une fille du charismatique Emerald. Olivier Philippaerts et son fils de Diamant de Semilly, Miro, complète le podium. Si aucun Français n'était qualifié pour le barrage, Félicie Bertrand l'a manqué de peu... D'un point pour être précis, un malheureux point de temps accusé avec Dakar (Douglas), quatorze ans. La Française figure quand même au classement, à la neuvième place.

CSI2* Vejer de la Frontera : Richard Howley coiffe Paris Sellon au poteau
Adèle Vaupré le 23/01/2022

CSI2* Vejer de la Frontera : Richard Howley coiffe Paris Sellon au poteau

Elle y a probablement cru dur comme fer. Première à s'élancer au barrage, Paris Sellon avait réalisé un excellent parcours avec Anna Jo (Acodetto) qui lui a permis de mettre la pression sur ses concurrents. Une pression telle que les barres tombaient au fur et à mesure des passages, rapprochant toujours un peu plus l'Américaine de la victoire. Quant à ceux qui laissaient les barres sur les taquets, ils ne parvenaient pas à s'approcher du chronomètre de la leader qui comptait une confortable avance de plus de trois secondes. Mais l'entrée en piste de Richard Howley a fait descendre la cavalière de son piédestal. L'Irlandais, en selle sur Highcross Violet (origines non précisées), est parvenu à boucler un sans-faute en passant sous la barre des 37 secondes, chose que n'était pas parvenue à faire sa rivale. La troisième place revient à l'Argentin Mathias Larocca et Millar van de Faunushoeve (Cooper vd Heffinck), lui aussi sans pénalité mais avec un chronomètre au-delà des 41 secondes. Côté Français, un seul couple était présent : Yann Chartier Capitaine et MTM Come No (Cornet Obolensky), auteurs d'un parcours à onze points en première manche.

CSIO5* Abu Dhabi : L'Irlande tout en haut du podium
Adèle Vaupré le 23/01/2022

CSIO5* Abu Dhabi : L'Irlande tout en haut du podium

Les Emirats Arabes Unis accueillaient ce week-end une Coupe des nations, remportée par l'Irlande, qui n'a écopé d'aucun point de pénalité à l'issue des deux manches de l'épreuve. Forte des doubles sans-fautes de Jack Ryan, sur BBS McGregor (Cardento 933) et David Simpson, associé à Foudre F (Namelus R), l'Irlande a également bénéficié des sans-fautes de Trevor Breen, aux rênes de Highland President (Clinton), en première manche puis de Shane Breen, avec 27 Ipswich (Carembar de Muze), en seconde manche, pour parvenir à conserver un score parfaitement vierge. Les hôtes de cette Coupe des nations, les Emirats Arabes Unis, terminent deuxièmes avec un total de quatre points tandis que la Grande-Bretagne, qui n'avait aligné que trois couples, prend la troisième place avec dix-sept points. La France n'était pas représentée.

Edouard Mathé mis en examen
Adèle Vaupré le 23/01/2022

Edouard Mathé mis en examen

Les faits reprochés sont graves. Nos confrères du Journal du Dimanche ont dévoilé dans un article paru aujourd'hui qu'Edouard Mathé, directeur technique et cavalier de l'écurie Tendercapital, a été mis en examen pour "viols", "atteintes sexuelles" et "harcèlement".

CSI2* Lier : Denis Lynch en patron
Adèle Vaupré le 23/01/2022

CSI2* Lier : Denis Lynch en patron

Aux Pays-Bas, la ville de Kronenberg accueillait un CSI2*, que certains cavaliers parmi les meilleurs mondiaux avaient choisi pour former leurs futures stars. Dans le Grand Prix, coté à 1,45 m, la victoire est revenue à l'Irlandais Denis Lynch. Avec Cornets Iberio (Cornet Obolensky), dix ans, il a signé le plus rapide des cinq doubles sans-fautes. Il devance deux couples allemands : Sophie Hinners, vingt-cinq ans, et Million Dollar (Plot Blue) ainsi que Christian Ahlmann, venu avec Nachito V/D Ketse (Quality Time). À noter qu'aucun Français n'était engagé sur cette épreuve.

Cross indoor de Saumur : Maxime Livio prive Luc Château du doublé
À Saumur, Adèle Vaupré le 22/01/2022

Cross indoor de Saumur : Maxime Livio prive Luc Château du doublé

Le local de l’épreuve, Maxime Livio, a remporté avec Boleybawn Prince ce samedi soir le cross indoor de Saumur au nez et à la barbe du tenant du titre, Luc Château, toujours associé à Propriano de l’Ebat. La jeunesse s’est bien défendue puisque Julie Simonet, Héloïse Le Guern et Stéphane Landois, se répartissent le reste des places du top 5.

En pratique avec Emilie Haillot #3 - Problèmes liés à la dissymétrie
Claude Bigeon le 22/01/2022

En pratique avec Emilie Haillot #3 - Problèmes liés à la dissymétrie

En janvier, partons à la découverte de la philosophie d'Emilie Haillot, cavalière de dressage, titulaire du DEJEPS dressage et installée aux écuries de Connivence à Guenrouet (44). Dans cette série consacrée à la préservation de l'intégrité physique du cheval de sport, intéressons-nous pour cette troisième vidéo avec Emilie Haillot aux problèmes liés à la dissymétrie des allures du cheval et aux solutions qui existe pour y remédier.

CSIO5* Abu Dhabi : le Grand Prix pour Shane Breen
Emilie Dupont le 21/01/2022

CSIO5* Abu Dhabi : le Grand Prix pour Shane Breen

Ce vendredi, c'était jour de Grand Prix à Abu Dhabi ! Trente-sept couples étaient au départ et se sont, dans un premier temps, affrontés sur un parcours de treize obstacles pour seize efforts. On aurait pu croire à une nouvelle victoire d'Emanuele Gaudiano qui, hier, s'était offert les deux épreuves majeures de la journée. Mais le premier tour de ce Grand Prix n'a pas été sans difficulté pour la majorité des cavaliers, y compris pour l'Italien... En effet, ils ne sont que neuf à avoir décroché leur ticket pour le second tour. Et, là encore, ils n'ont pas été nombreux à avoir su déjouer les quelques pièges disséminés par le chef de piste. Seuls trois couples ont franchi la ligne d'arrivée en ayant conservé leur score vierge : Shane Breen et son hongre de quatorze ans Z7 Ipswich (Carembar De Muze), Abdullah Alsharbatly et Hunter C (H&M Cabrio van de Heffinck), ainsi que Khaled Abdulrahman Almobty et Grunnerger Kwiebus (Ustinov). Mais c'est finalement le duo irlandais qui s'est emparé de la victoire en signant le parcours final sans faute le plus rapide (36.68 secondes) ! Assurément parmi les favoris de cette épreuve, le couple suédois Henrik von Eckermann/Glamour Girl (VDL Zirocco Blue) a malheureusement écopé de quatre points de pénalités lors de son ultime parcours et se retrouve au pied du podium. Les deux complices ne sont pourtant pas passés bien loin de la victoire puisque c'était eux les plus rapides de cette manche décisive avec un chronomètre de 34.45 secondes. Prochain grand rendez-vous à Abu Dahbi : la Coupe des nations, dimanche, lors de laquelle huit équipes s'affronteront (la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Irlande, l'Egypte, la Jordanie, l'Arabie Saoudite, la Syrie et les Émirats arabes unis).

Jérémie Rolland, l’homme aux trois cents parcours
le 21/01/2022

Jérémie Rolland, l’homme aux trois cents parcours

Dans son numéro 401, L'Eperon Hebdo vous emmène à la rencontre de Jérémie Rolland. Installé dans la Manche, aux écuries de Pirou, Jérémie Rolland s’est distingué sur les concours d’élevage en 2020 et 2021, et valorise chaque année plusieurs dizaines de jeunes chevaux sur les circuits de formation. Il élève également et, contrairement à bon nombre de ses homologues, ne vise pas le haut niveau, ni les Grands Prix classiques.

Jean-Maurice Bonneau : « Briser l’omerta et se remettre en question, ensemble »
le 20/01/2022

Jean-Maurice Bonneau : « Briser l’omerta et se remettre en question, ensemble »

Suite à la diffusion d’images mettant en cause les méthodes de l’Allemand Ludger Beerbaum, Jean-Maurice Bonneau, ex-entraîneur des Bleus et encore au cœur du sport de haut niveau, a accepté de prendre la parole et de répondre à nos questions dans le numéro 401 de L'Eperon Hebdo. Concerné par le bien-être du cheval de sport et l’évolution des disciplines équestres dans les prochaines années, il avait prévu, en partenariat avec l’IFCE, d’organiser des tables rondes sur ces deux sujets à Saumur, en janvier. Des échanges qui n’ont malheureusement pu avoir lieu à cause de la crise sanitaire.

Le numéro 401 de L'Eperon Hebdo est disponible
le 19/01/2022

Le numéro 401 de L'Eperon Hebdo est disponible

L'Eperon Hebdo du 19 janvier est disponible. Cette semaine, la rédaction revient sur l'affaire qui a ébranlé le monde des sports équestres et le reportage diffusé sur une chaîne nationale allemande, mettant en cause les méthodes de travail utilisées par Ludger Beerbaum. Un énième scandale qui pousse certaines voix à s'élever, et notamment celle de Jean-Maurice Bonneau, pour demander que des mesures soient enfin prises en faveur du bien-être animal et de l'avenir de notre sport... La rédaction de L'Eperon Hebdo revient également sur la disparition de Tinka's Boy et vous dévoile le calendrier sportif 2022, avec les grands rendez-vous à ne pas manquer. Du côté de l'élevage, c'est Jérémie Rolland qui fait cette semaine l'objet d'un reportage : cavalier jeunes chevaux, il a réalisé en 2021 près de 300 parcours et connaît un certain succès avec les produits à l'affixe du Lirot. Cette semaine, L’Eperon Hebdo vous emmène également en Argentine, à la découverte des dessous du monde du polo. Un sport et une filière économique dont on ne soupçonne assurément pas l’importance dans ce pays, mais aussi dans le monde. Au programme également de ce numéro 401 : une séance à l’obstacle avec Alexis Goury et Alexis Lavrov. Retrouvez les exercices et conseils des deux cavaliers professionnels pour bien se préparer avant d’enchaîner. Du côté de la rubrique santé cette semaine, la rédaction vous propose, en partenariat avec l’IFCE, de faire le point sur les ulcères gastriques. Comment les prévenir et les soigner ? Réponse dans votre hebdo. Enfin, comme toujours, retour sur les résultats des concours et les actualités de la semaine passée. Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Une séance avec Alexis Goury : les bienfaits du carré
le 17/01/2022

Une séance avec Alexis Goury : les bienfaits du carré

Alexis Goury, cavalier membre de l’équipe de France de concours complet, classé par deux fois sur le CCI5*-L de Pau avec son fidèle Trompe l’Oeil d’Emery, donnait un stage au Pôle européen du cheval du Mans il y a quelques jours. Durant deux journées, les cavaliers amateurs participant à ce stage ont pu bénéficier des conseils du complétiste dans les trois tests de la discipline. Débutons par une séance de dressage… au carré !

Opglabbeek : doublé pour Pius Schwizer
le 17/01/2022

Opglabbeek : doublé pour Pius Schwizer

A Opglabbeek, en Belgique, où se courrait ce week-end un CSI2*, le Suisse Pius Schwizer s'est montré particulièrement en forme. Samedi, c'est aux commandes de Balou Rubin R (Balou du Rouet) que le cavalier est parvenu à remporter l'épreuve 145 en deux phases, devant les Allemands Patrick Stühlmeyer/Diaron Old et Kendra Claricia Brinkop/Do It Easy. Dans cette épreuve, du côté des Tricolores, c'est Frédéric Bouvard qui signe la meilleure performance avec Lubie de l'Elan (Querlybet Hero), en prenant la 6e place. Ce dimanche, bis repetita pour Pius Schwizer : dans le Grand Prix 145, c'est avec sa jument Wh Delilah (Boritas) que le cavalier s'adjuge la victoire. Double sans faute, il signe un barrage en 66,77, soit presque une seconde devant le Néerlandais Leopold van Asten et VDL Groep Nino du Roton (Iron Man van de Padenborre). La troisième place est pour l'Autrichien Max Kühner en selle sur Eic Cooley Jump The Q (Pacino). Meilleure performance française, Aurore Christen, qui prend la 13e place avec sa fille de Luccianno, Uniflore Minotiere.

CSI2* d'Oliva : Epaillard, encore au rendez-vous
le 17/01/2022

CSI2* d'Oliva : Epaillard, encore au rendez-vous

Décidément, les week-ends se suivent et se ressemblent ! Après une année 2021 émaillée de pas moins de cinquante-sept victoires et un début 2022 sur les chapeaux de roues avec son succès la semaine dernière à Opglabbeek, dans le CSI2* aux rênes de Queeletta (Quality 9), c'est ce week-end un peu plus au sud de l'Europe que Julien Epaillard triomphe. En selle sur Solero MS (Hann, Silvio), hongre de seize ans, le Français s'est offert la victoire dans le Grand Prix du CSI2*, juste devant le Suisse Steve Guerdat ! Au terme d'une rude bataille, les deux cavaliers sont les seuls à être parvenus à passer, au barrage, sous la barre des 36 secondes. Mais dans le duel qui les a opposés, c'est Julien Epaillard qui a eu le meilleur tempo, puisqu'il signe une finale au chrono en 35, 57, tandis que le cavalier de Albfuehren's Maddox (Swb, Cohiba) en termine sur un chrono de 35,92. L'année commence donc plutôt très bien pour notre Tricolore, qui battra peut-être en 2022 le nombre des victoires accumulées en 2021 ! A la troisième place, également double sans faute et avec un chrono de 38,08, le cavalier aux couleurs de l'Israël, Robin Muhr, en selle sur Stawita PS (OS, Stakkatol). Plusieurs Français avaient pris la route de l'Espagne ce week-end et, parmi eux, Olivier Robert, qui prend la 12e place de ce Grand Prix 2* avec Careca Ls Elite (SLS, Carusso Ls*La Silla), quatre points de pénalité au barrage.

Wellington aux Américains
le 16/01/2022

Wellington aux Américains

Peu de concours sur la planète CSO ce week-end, mais tout de même un CSI3* à Wellington. Les cavaliers américains ont su en tirer parti, car ils occupent les deux premières places du classement et se sont emparés d'une bonne partie du haut du tableau final. La victoire est ainsi pour Spencer Smith, associé à Ayade Hero Z, jument de onze ans, fille de Aganix du Seigneur, Sbs. Le couple signe un double sans faute, avec un chrono de 34,31 au barrage. La deuxième place est pour le huitième meilleur cavalier mondial, Kent Farrington. Ce dernier évoluait avec Orafina, jument Kwpn de dix ans, par For Fashion, Kwpn. Le couple boucle son barrage en 36 secondes, et devance de peu le troisième au classement, l'Egyptien Nayel Nassar, en selle sur Igor Van de Wittemoere, hongre Bwp par Cooper Van de Heffinck, Bwp. Dans le top 8 de ce Grand Prix, on retrouve pas moins de six cavaliers qui courraient pour les couleurs du drapeau américain, dont Mc Lain Ward, 7e et huit points au barrage, avec H&M Carat Desire, Holsteiner par Carinjo HDC.

En pratique avec Emilie Haillot #2 - Vers l'autonomie du cheval
Claude Bigeon le 15/01/2022

En pratique avec Emilie Haillot #2 - Vers l'autonomie du cheval

En janvier, partons à la découverte de la philosophie d'Emilie Haillot, cavalière de dressage, titulaire du DEJEPS dressage et installée aux écuries de Connivence à Guenrouet (44). Pour la deuxième vidéo de cette série, consacrée à la préservation de l'intégrité physique du cheval de sport, Emilie Haillot explique les bienfaits de la gymnastique physique et mental du cheval dans le but de le rendre plus autonome.