Top Team : la nouvelle épreuve du CSI5*-W de Vérone
Emilie Dupont (avec communiqué) le 19/10/2021

Top Team : la nouvelle épreuve du CSI5*-W de Vérone

Du 4 au 7 novembre prochains, Vérone accueillera à son tour, après Oslo et Lyon, une étape du circuit Coupe du monde de la ligue d'Europe de l'Ouest. Et pour la vingtième édition de cet événement italien, une grande nouveauté : une nouvelle épreuve, nommée Top Team et imaginée par Fieracavalli, le salon du cheval de Vérone, et la structure Scuderia 1918 qui soutient de nombreux grands cavaliers tels que Daniel Deusser et Kevin Staut. Au programme : un duel de vitesse (et de précision) entre l'équipe des cavaliers Scuderia 1918 et une équipe composée de quelques autres meilleurs cavaliers du monde. Le spectacle devrait donc être au rendez-vous ! Mais plus qu'un beau spectacle, cette épreuve permettra de récolter des fonds qui seront reversés à une œuvre caritative. Chaque obstacle resté debout à la fin du parcours de chacun des cavaliers contribuera ainsi à alimenter une cagnotte. Giulia Martinengo Marquet, Martin Fuchs, Jessica Springsteen ou encore Kevin Staut devraient notamment prendre part à cette nouvelle épreuve. Et pour y assister, rendez-vous samedi 6 novembre, juste avant le petit Grand Prix du CSI 5*-W !

Clooney 51 de retour chez lui
Adèle Vaupré le 19/10/2021

Clooney 51 de retour chez lui

Excellente nouvelle pour Clooney, le complice du Suisse Martin Fuchs. Ce dernier a annoncé ce mardi sur ses réseaux sociaux la bonne nouvelle que tout le monde attendait : le gris a quitté la clinique de Zurich, où il était depuis le 16 août dernier, pour retrouver les écuries de son cavalier. « Très sérieusement » blessé à l'épaule suite à une glissade dans son pré alors qu'il profitait de vacances post-Jeux olympiques, Clooney a passé quelques semaines maintenu par un harnais dans le box de la clinique, avant de pouvoir progressivement remarcher, sous les yeux toujours plus émerveillés de son cavalier et de son groom, Sean Vard, qui venaient régulièrement lui rendre visite.

CSIO3* Vejer de la Frontera : la sélection française
Communiqué le 19/10/2021

CSIO3* Vejer de la Frontera : la sélection française

À la suite du choix fait par le sélectionneur national Thierry Pomel, son adjoint Édouard Coupérie et l’équipe fédérale d’encadrement sportif, la Fédération Française d'Equitation communique la liste des couples qui représenteront la France par équipe à l’occasion de la coupe des nations CSIO3* de Vejer de la Frontera (ESP) du 28 au 31 octobre 2021. Ont été sélectionnés :

CEI3* Fontainebleau : la famille Théolissat en force
À Fontainebleau, Béatrice Fletcher le 18/10/2021

CEI3* Fontainebleau : la famille Théolissat en force

Pour la douzième année consécutive, à raison de deux événements annuels à l’exception de mars 2020 et 2021, Grand Parquet Endurance proposait du 15 au 17 octobre des épreuves du niveau amateur au CEI3*, ainsi que la finale du Top 7.

CCI5*-L Elkton : Top 10 pour Astier Nicolas et Babylon de Gamma
Emilie Dupont le 17/10/2021

CCI5*-L Elkton : Top 10 pour Astier Nicolas et Babylon de Gamma

Cette semaine, avait lieu la première édition d’un tout nouveau CCI5*-L : celui d’Elkton, dans le Maryland, aux États-Unis. Et au sein des installations de Fair Hill, dès le jeudi, il n’y a longtemps eu qu’un seul maître : Oliver Townend, actuel numéro un mondial. Le Britannique a tout d’abord pris la tête des opérations lors du test de dressage avec Cooley Master Class (Ramiro B), en signant une reprise notée à 78,89 %, soit 21,1 points. Juste derrière lui, Tim Price, qui avait fait le déplacement avec son hongre de quinze ans Xavier Faer (Catherston Liberator). À l’issue du premier test, le couple comptabilisait 24,3 points, et se positionnait devant l’Américain Boyd Martin, associé à On Cue (Cabri D’Elle), qui avait quant à lui obtenu le score de 25 points. Si l’épreuve de cross rabat parfois les cartes, en ce qui concerne le trio de tête, cela n’a pas vraiment été le cas ce week-end dans le Maryland. Qu’il s’agisse d’Oliver Townend, de Tim Price ou de Boyd Martin, tous ont signé un maxi lors de ce test et ainsi conservé leur place dans le classement provisoire. Un test qui aura également été bénéfique au seul duo français engagé dans ce nouveau CCI5*-L : Astier Nicolas et Babylon de Gamma (Mylord Carthago*HN). Le hongre de dix ans courait d'ailleurs là sa première compétition à un tel niveau. Vingt-huitième après le dressage avec 32,7 points, le couple remonte à la quatorzième place après le cross, malgré les 3,2 points de pénalités de temps qui sont venus s’ajouter à leur score lors de ce test. Il aura fallu attendre la toute fin de la dernière épreuve – l’hippique – pour voir le podium changé. En effet, Olivier Townend et Tim Price ont malheureusement pour eux écopé de quatre points chacun, laissant ainsi s’envoler leurs chances de victoire. Car juste avant eux, l’Américain Boyd Martin a, lui, à nouveau signé un parcours sans faute ! Toujours avec un score de 25 points, il remporte ainsi ce CCI5*-L. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Britannique est passé à un rien de la victoire : il termine deuxième, avec seulement 0,1 point de plus que son concurrent. Et oui, car avec des scores de 21,1 et 25 points, il y avait moins d’une barre entre les deux, ce qui ne laissait pas le droit à l’erreur à Oliver Townend. Tim Price chute lui aussi d’une place au classement final et finit donc troisième avec 28,3 points. De son côté, lors de l’hippique, Astier Nicolas a continué sa remontée. Il signe un tour sans faute, qui lui a ainsi permis de finir cette compétition à la dixième place. « Des sensations incroyables et un cheval très courageux qui nous montre une fois de plus tout son talent », voilà comment le Français résumait notamment ce week-end.

Zoom sur les CSI2* à 4* du week-end
le 17/10/2021

Zoom sur les CSI2* à 4* du week-end

Ce week-end de mi-octobre était assurément riche en compétitions ! Outre les trois CSI5*, avaient lieu de nombreux CSI2* à 4*. À Royan tout d'abord, c'est Tony Hanquinquant qui s'est offert la victoire dans le Grand Prix 2*, aux rênes de son Selle Français de neuf ans Caligano Jorthonne. Il a devancé de près d'une seconde Guillaume Batillat, en selle sur Come On Di Gisors, qui a ainsi du se contenter de la deuxième place. Edouard Chauvet, associé à Zia Mia de la Bonn Z, complète ce podium royannais. Un podium pour lequel les couples ont uniquement été départagés grâce au chronomètre, tous ayant signé un double sans-faute. Du côté de Cluny, c'est Clément Frerejacques qui s'est imposé, avec Bimbo de Lara. Seul couple double sans-faute de ce Grand Prix, les deux complices devancent ainsi François Giffon, en selle sur Cyrano Sauvage, deuxième (0-2). Juste derrière lui, Severin Hillereau et Quidam's Grey Lady occupent (0-4) la troisième place du classement final. Dans le Nord, à Dunkerque, la victoire du Grand Prix 2* est belge ! Et elle est signée David Malfait, associé à Boss de Bonnières. Pour quelques dixièmes seulement, le Français Xavier Hazebroucq se classe deuxième avec sa jument de neuf ans Missy VH Zwartepannehof. Mathieu Billot complète ce podium avec Enfer de Grasset. À noter qu'ils ne sont que trois dans cette épreuve à avoir signé un double sans-faute. En Espagne, sous le soleil d'Oliva, c'est également un cavalier belge qui a été sacré dans le Grand Prix du CSI3*, et non des moindres : Jérôme Guéry, aux rênes de Margriet de Mariposa, fille de la célèbre Flora. Elle aussi double sans-faute mais moins de rapide de trois secondes, l'Autrichienne Julia Houtzager-Kayser et sa jument High Five se classent deuxièmes, devant l'Irlandais Jason Foley et son étalon Clyde VA. Enfin, à Vilamoura, c'est un CSI4* qui était organisé. Dans le Grand Prix dominical, c'est l'Italien Piergiorgio Bucci, associé à Cochello, qui s'est imposé (0-0). Il a ainsi devancé le duo belge Celine Schoonbroodt-De Azevedo/Clinto T Z (0-0, et la Britannique Charlene Bastone en selle sur Sanlou (0-3).

Grand National Saint-Lô : Alexandra Ledermann s’impose dans le Grand Prix Pro Élite
Emilie Dupont le 17/10/2021

Grand National Saint-Lô : Alexandra Ledermann s’impose dans le Grand Prix Pro Élite

Ce week-end, le circuit Grand National de saut d’obstacles faisait étape en Normandie et, plus précisément, au Pôle hippique de Saint-Lô, pour la quatrième année consécutive. Trente-six couples étaient engagés ce dimanche dans le Pro Élite. Ils se sont affrontés sur un parcours dessiné par le chef de piste Yann Royant, composé de douze obstacles et quinze efforts. Un tracé qui s’est montré quelque peu délicat pour de nombreux couples. Car au total, ils ne sont que cinq à avoir trouvé la clé du parcours sans-faute. Cinq couples qui se sont donc ensuite retrouvés au barrage. Et, là encore, le parcours a été très sélectif : seuls Alexandra Ledermann associée à Requiem de Talma (Cento), et Cyril Bouvard en selle sur Brocéliande du Lac (Rock’N Roll Semilly), ont su réitérer leur performance et signer un nouveau sans-faute. Mais c’est bien la multi-médaillée internationale Alexandra Ledermann qui a été la plus rapide et s’est imposée. S’il y a bien une autre belle performance à souligner, c’est celle de Thomas Lambert : deuxième de l’épreuve majeure de la veille et vainqueur de celle du vendredi, il complète ce dimanche le podium de cette épreuve Pro Élite avec sa jument de neuf ans Gazelle du Pachis (Ensor van de Heffinck). C’est ce que l’on appelle un week-end réussi ! Prochaine étape du circuit Grand National de saut d'obstacles : Equita Lyon, les 27 et 28 octobre prochains.

CSI5* Grimaud : la victoire pour Eduardo Pereira De Menezes, Nicolas Delmotte troisième
Emilie Dupont (avec communiqué) le 17/10/2021

CSI5* Grimaud : la victoire pour Eduardo Pereira De Menezes, Nicolas Delmotte troisième

Deuxième et dernière semaine de compétition de l'année 2021 à Grimaud, à l’occasion du Fall Tour. Ils étaient trente-sept ce dimanche à prendre le départ du Grand Prix dominical de ce CSI5*, sous le soleil de la Côte d’Azur. Le défi du jour était proposé par le chef de piste français Cédric Longis : un parcours de treize obstacles montés à environ 1,60 mètre pour seize efforts avec de nombreux tournants, à boucler en moins de cinquante-deux secondes. Objectif atteint pour douze couples, qui se sont ensuite retrouvés pour un ultime parcours, lors du barrage. Et ils sont à nouveau huit à avoir signé un tour sans-faute, c’est dire à quel point la concurrence était rude ce dimanche ! Mais au jeu du précis et du plus rapide, c’est finalement le Brésilien Eduardo Pereira De Menezes, en selle sur H5 Chaganus (Chacco-Blue) qui s’est montré le plus doué aujourd’hui. « Chaganus est incroyable, exulte le vainqueur. Il est très respectueux et s’applique sur chacun de ses sauts, il ne néglige jamais rien. Il a une très grande amplitude ce qui me permet d’enlever des foulées un peu partout sans pour autant perdre sa puissance et sa qualité. Nous évoluons ensemble depuis 3 ans, en 2019 nous avions couru les Jeux Panaméricains et avions obtenu la médaille d’or par équipe. Nous formons un vrai couple, je suis chanceux d’avoir un tel cheval dans mes écuries. Je suis très heureux de cette victoire, je souhaite vraiment remercier mes propriétaires, H.5 Stables, qui m’accompagnent et me soutiennent depuis plusieurs saisons maintenant. J’espère pouvoir réitérer à Lyon dans 2 semaines ! » Eduardo Pereira De Menezes remporte ce Grand Prix avec près d’une seconde et demi d’avance sur l’Irlandais Mark McAuley, qui avait pour l’occasion sellé Jasco VD Bisschop (Dulf van den Bisschop). Et pour compléter ce podium, nul autre que Nicolas Delmotte et son hongre de treize ans avec qui il a notamment couru la Coupe des nations d’Aix-la-Chapelle il y a quelques semaines, Ilex VP (Diamant de Semilly). À noter également : la très belle sixième place de Philippe Rozier et son prometteur Le Coultre de Muze (Presley Boy). Le cavalier remportait quelques heures plus tôt le Grand Prix du CSI2* avec Night Light Van'T Ruytershof (Gemini CI). Cela s'appelle finir en beauté !

CSI5*-W Oslo : le triomphe de Kevin Jochems
Emilie Dupont le 17/10/2021

CSI5*-W Oslo : le triomphe de Kevin Jochems

Ce week-end, quelques-uns des meilleurs cavaliers internationaux se sont retrouvés à Oslo pour la première étape du circuit Coupe du monde de la ligue d’Europe de l’Ouest. Et ce dimanche, dans le tant attendu Grand Prix, c’est la jeunesse qui a triomphé : à vingt-six ans, le Néerlandais Kevin Jochems s’est offert, en Norvège, certainement l’une des plus belles victoires de sa carrière.

Larissa Pauluis domine le CDI3* du Mans
Emilie Dupont le 17/10/2021

Larissa Pauluis domine le CDI3* du Mans

Alors que Larissa Pauluis et Flambeau – qui couraient les Jeux olympiques de Tokyo il y a quelques semaines – remportaient le Grand Prix du CDI3* avec 70,717 % vendredi après-midi devant le Portugais Carlos Pinto associé à La Gesse Sultao Menezes (69.217 %) et la Britannique Jessica Dunn aux rênes d’Alicante Valley (67.826 %), le duo belge s’est également imposé le lendemain dans la Reprise Libre en Musique. Avec une moyenne de 73,795 %, le couple relègue à la deuxième place la Britannique Anna Louise Ross en selle sur Newton Domino (71,595%) et sa compatriote Louise Anne Bell, troisième avec Into The Blue (71,480%). Absente du Grand Prix Spécial de ce dimanche, la Belge n’a pas pu réaliser le triplé. De quoi permettre à la Française Charlotte Chalvignac de s’offrir cette épreuve, aux rênes de son prometteur Icaro Das Figueiras et avec la moyenne de 68,234 %. Juste derrière elle, on retrouve les couleurs du Portugal avec Carlos Pinto, cette fois-ci associé à Fugaz Da Lagoalva (67,787%) et le Français Bernard Bosseaux, elle selle sur Rilkadora Z (66,617%).

LGCT Samorin : Spencer Smith s’offre la victoire
Emilie Dupont le 16/10/2021

LGCT Samorin : Spencer Smith s’offre la victoire

Cette semaine et la semaine prochaine, le circuit du Longines Global Champions Tour fait étape à Samorin, en Slovaquie. Et ce samedi soir, le public et les cavaliers avaient rendez-vous pour le traditionnel Grand Prix. Trente-quatre couples étaient au départ et ont, une nouvelle fois, dû déjouer les pièges du parcours dessiné par le chef de piste italien Uliano Vezzani. Au programme : treize obstacles, seize efforts et un temps imparti de soixante-dix-sept secondes avant, peut-être, de revenir en piste pour le barrage. Pour cela, il fallait faire partie des dix couples à avoir signé un tour sans-faute. Et lors de cette ultime étape, Scott Brash et Hello Vincent (Consul DL Vie Z), premiers à s’élancer, ont mis la barre très haute en signant un nouveau parcours sans faute en 40,56 secondes. Haute, mais pas inatteignable : quelques minutes plus tard, l’Américain Spencer Smith, associé à son Selle Français Theodore Manciais (Kashmir van Schuttershof), a abaissé le chronomètre à battre à 39,57 secondes. Une performance qui a rendu le couple tout simplement imbattable. Pourtant, la victoire ne s’est pas jouée à grand-chose puisque Christian Ahlmann et Dominator 2000 Z (Diamant de Semilly) ont par la suite réalisé un parcours sans-faute en… 39,59 secondes. Deux centièmes, qui auraient pu tout changer. Mais l’Allemand doit ainsi se contenter de la deuxième place. Le Néerlandais Jur Vrieling, associé à Fiumicino Van De Kalevallei (Plot Blue), complète ce podium. Côté Français, la meilleure performance est signée Olivier Robert et Vangog du Mas Garnier (Cornet Obolensky), treizièmes avec quatre points. Même score pour Roger-Yves Bost et Cassius Clay VDV Z (Calvino Z), qui se classent quant à eux dix-neuvièmes.

CSI5*-W Oslo : Marlon Modolo Zanotelli prend sa revanche dans le Grand Prix
Emilie Dupont le 16/10/2021

CSI5*-W Oslo : Marlon Modolo Zanotelli prend sa revanche dans le Grand Prix

Troisième de l’épreuve majeure à 1,50 mètre hier, ce samedi soir à Oslo, Marlon Modolo Zanotelli a pris sa revanche dans le Grand Prix ! Cela, en faisant tout d’abord partie des sept couples (sur trente) à avoir parfaitement enchaîné les seize obstacles du parcours à 1,60 mètre dessiné par l'Italien Elio Travagliati, et ainsi à s’être qualifiés pour le barrage. Et lors de ce dernier, aux rênes d’Obora’s Chloe (Chacco-Blue) comme la veille, Marlon Modolo Zanotelli n’a assurément laissé aucune chance à la concurrence. Pourtant, cette dernière était rude puisqu'à l'entrée en piste du cavalier cinq couples avaient déjà réitéré le sans-faute. Objectif donc pour le Brésilien qui était le dernier à s'élancer : faire de même, mais être encore plus rapide. Et il l'a fait : Marlon Modolo Zanotelli a détrôné le jeune et très rapide Harry Allen, en selle sur son fidèle Guinness (Nabab de Reve). Plus d’une seconde sépare les deux cavaliers, cela s’appelle finir en beauté. Le Britannique Harry Charles, associé à Borsato (Contendro), complète ce podium. Du côté du clan tricolore, Kevin Staut signe la meilleure performance en se classant quatorzième avec Tolede de Mescam Harcour (Mylord Carthago*HN). Le duo a malheureusement été pénalisé de quatre points lors du premier tour. Edward Levy, ici en selle sur Sirius Black (Calisco du Pitray) a quant à lui préféré jeter l’éponge. Rendez-vous demain à 15h pour l'épreuve Coupe du monde, à suivre en direct sur Clipmyhorse.tv.

Le cheval au cœur de Saumur
Christine Marquenet le 16/10/2021

Le cheval au cœur de Saumur

L’actualité autour du cheval bat son plein à Saumur : une collection hippomobile vient d’être inaugurée, l’exposition Art Cheval et son festival Off où les œuvres sont réparties dans toute la ville, sont ouverts au public. Plus encore, le nouvel écuyer du Cadre noir Thibaut Vallette a pris ses fonctions au Cadre noir après le départ du Colonel Patrick Teisserenc, et la ville de Saumur a rejoint « Euro equus ».

En pratique avec Olivier Puls #3 - Travail latéral aux longues rênes
Claude Bigeon le 16/10/2021

En pratique avec Olivier Puls #3 - Travail latéral aux longues rênes

Une fois le travail à la main acquis, vient ensuite le travail latéral aux longues rênes, comme l'explique Olivier Puls, écuyer du Cadre noir. Il permet d’aller progressivement vers le rassemblé grâce aux exercices de contre-épaule en dedans, cession à la jambe et épaule en dedans.

Julien Anquetin, Olivier Robert et Benoit Cernin font résonner la Marseillaise à travers l'Europe
Emilie Dupont le 15/10/2021

Julien Anquetin, Olivier Robert et Benoit Cernin font résonner la Marseillaise à travers l'Europe

Quel vendredi pour la France, qui empoche quatre victoires en une journée grâce à Julien Anquetin, Olivier Robert et Benoit Cernin ! C'est à Oslo que le premier s'est imposé, dans l'épreuve majeure du jour, cotée à 1,50 mètre et comptant pas moins de trente-neuf couples au départ. En selle sur Blood Diamond du Pont (Diamant de Semilly), Julien Anquetin signe un très beau et très rapide sans-faute, devançant ainsi le Britannique Jack Whitaker associé à Elucar V.E (Cardento 933), et le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli aux rênes d'Obora's Chloe (Chacco-Blue). A noter également, la belle septième place du couple français Kevin Staut et Tolede de Mescam Harcour (Mylord Carthago*HN), et la douzième place d'Olivier Perreau et Gl Events Venizia d'Aiguilly (Diamant de Semilly), eux aussi sans-faute dans cette épreuve. De son côté, à Samorin, Olivier Robert s'est offert l'épreuve à 1,45 mètre avec Velvote Des Aubiers (Jaguar Mail), face à quarante-trois autres concurrents. Il s'agit-là de la première victoire en compétition du duo. Ensemble, ils s'imposent face à Jessica Springsteen et sa jument Volage du Val Henry (Quidam de Revel), deuxièmes, ainsi que Gilles Thomas et Feromas van Beek Z (Fantomas de Muze), troisièmes. Enfin, à Grimaud, Benoit Cernin a tout simplement dominé cette journée de compétition : associé à Vitalhorse Cekanane de Ushara (Kannan) et Uitlanders du Ter (Clinton), le Français a en effet respectivement remporté coup sur coup les deux épreuves majeures, c'est-à-dire le Grand Prix à 1,45 mètre du CSI2* puis le Grand Prix à 1,55 mètre du CSI5*. Aujourd'hui, il n'a donc assurément laissé aucune chance à la concurrence, pourtant venue nombreuse. Dans l'épreuve labellisée 5*, notons également la belle quatrième place de François Xavier Boudant et Brazyl du Mezel (Haloubet de Gorze), ainsi que la septième place de Simon Delestre et Hermes Ryan (Hugo Gesmeray) et la neuvième place de Megane Moissonnier et Cordial (Casall). Quatre victoires françaises qui, espérons-le, en appelleront d'autres ce week-end !

Lorenzo De Luca rejoint Poden Farms pour entraîner Emily Moffitt
Emilie Dupont (avec communiqué) le 15/10/2021

Lorenzo De Luca rejoint Poden Farms pour entraîner Emily Moffitt

Alors qu'il annonçait son départ des écuries Stephex il y a quelques jours, une nouvelle aventure commence pour Lorenzo De Luca : il va désormais travailler aux sein des écuries Poden Farms et entraînera la Britannique Emily Moffitt. Un poste occupé pendant cinq ans par le champion olympique Ben Maher, qui avait permis à la jeune cavalière de passer des épreuves Juniors au niveau 5*. Une collaboration qui a donc été on ne peut plus bénéfique à Emily Moffitt, qui a même été désignée réserviste à Tokyo et a fait partie de l'équipe de Grande-Bretagne lors des derniers championnats d'Europe. "Travailler avec Ben a été une expérience formidable et un véritable privilège. Aujourd'hui, je suis dans une période stratégique de ma carrière et Lorenzo va me permettre, grâce à son expérience, d'atteindre de nouveaux objectifs", soulignait Emily Moffitt. Parmi ces derniers : les Jeux olympiques de Paris, en 2024. "Je suis très heureux de travailler avec Emily et toute l'équipe de Poden Farms. [...] Poden Farms cherche à produire plus de jeunes chevaux à l'avenir, ce qui me passionne et, avec mon expérience, j'ai hâte de les hisser au sommet de ce sport", confiait quant à lui le cavalier italien.

La FFE lance l’Open Amateur
Emilie Dupont (avec communiqué) le 15/10/2021

La FFE lance l’Open Amateur

Avis aux cavaliers amateurs : la saison 2022 ne va pas être comme les autres. En effet, la Fédération française d’équitation a ajouté un nouveau grand événement au calendrier : l’Open Amateur.