L'Eperon
MR le 19/01/2020

La Coupe du monde de Leipzig pour Denis Lynch

Et un double sans-faute de plus pour Denis Lynch et GC Chopin's Buschi (Contendro) ! Après avoir déjà signé deux parcours parfaits du GP 5* de la ville de Bâle (2e) et celui du circuit Coupe du monde (5e) en Suisse le week-end dernier, l'Irlandais et le hongre de 14 ans ont concrétisé cette montée en puissance en s'imposant dans le GP Coupe du monde de Bâle. Le couple s'est imposé devant deux locaux : Christian Ahlmann/Dominator Z (Diamant de Semilly) prend la 2e place devant Marchus Ehning/Comme Il Faut. Les deux Français au départ ont chacun écopé de 8 points : Kevin Staut/For Joy van't Zorgvliet (For PLeasure) et Olivier Robert/Vivaldi des Meneaux (Chippenndale Z) terminent respectivement aux 32e et 34e places.

MR le 19/01/2020

La Marseillaise pour Julien Epaillard à Oliva

Le Grand Prix du CSI 2* d'Oliva hier avait des allures de concours plus étoilés, avec la présence de quelques uns des meilleurs cavaliers de la planète, à l'instar de Scott Brash, Gregory Wathelet ou encore Peder Fredricson ! Si le parcours initial a permis à une vingtaine de couples de se qualifier pour le barrage, seuls les meilleurs mondiaux ont trouvé la clé du double sans-faute. En terres espagnoles, le Français Julien Epaillard a une nouvelle fois fait démonstration de son sens du tracé et du rythme aux rênes de Jalanta P (Catalano) et s'est imposé avec près de deux secondes d'avance sur une autre cavalière réputée pour ses chronomètres rapides : Laura Renwick est 2e avec Dublin V (Vigaro), devant l'Italien Alberto Zorzi/Vauban du Trio (Nervoso). Double sans-faute avec Quietime (Frh Quaid), Guillaume Foutrier termine à la 10e place. Egalement qualifiée pour le barrage, Margaux Rocuet n'a pu éviter 8 points de pénalité avec Trafalgar Kervec et conclut à la 20e place.

Elisabeth Gillion le 19/01/2020

Mario Luraschi, 52 ans de complicité avec les chevaux

« Fascination », la nouvelle tournée de Mario Luraschi, débute ce dimanche 19 à Amiens. Dans ce spectacle, qui vient couronner 52 ans de complicité avec les chevaux, le célèbre cascadeur/dresseur/écuyer/voltigeur est pourtant loin d’être lassé et livre un véritable show à la gloire du cheval. « Rien n'est impossible à cet homme », rappelle Antonio Giarola, metteur en scène.

MR le 18/01/2020

CSI 5*-W Leipzig : les Allemands dominateurs

Les Allemands laissent peu de chance à la concurrence au CSI 5*-W de Leipzig. En s'imposant dans l'épreuve à 1,50m avec barrage, Marcus Ehning permet à l'Allemagne de remporter sa troisième épreuve sur les quatre déjà courue à l'occasion de cette étape du circuit Coupe du monde.

Propos recueillis par Jocelyne Alligier le 18/01/2020

Rencontre(s) avec Anne de Sainte-Marie

Lors du salon Equita Lyon, Anne de Sainte Marie débutait un tour de France pour présenter son projet de candidature à la présidence de la FFE. Près de 3 mois plus tard, à l’occasion du salon Cheval Passion, nous l’avons rencontrée pour un premier bilan de ses prises de contact sur le terrain.

A Avignon, Florence Chevallier le 18/01/2020

Le MISEC, marché international de création !

Unique en son genre et fidèle à sa vocation, le MISEC -marché international du spectacle équestre de création-, qui se déroule dans le cadre du salon avignonnais Cheval Passion (16 au 19 janvier), veut avant tout se positionner comme un lieu de « révélateur de talents ». Cette année, aux côtés de quelques artistes plus connus, la piste a été surtout ouverte à de jeunes artistes équestres, en présence d'Arnaud Pignol directeur d'Avignon tourisme. Ces artistes sont déjà confrmés et allient technicité et un réel univers créatif, conditions des sélections pour présenter leurs numéros sur la même piste que celle du célèbre Gala des Crinières d'Or... Histoire de donner un avant goût aux artistes de se produire pourquoi pas un jour dans le cadre du gala !

Jocelyne Alligier le 17/01/2020

Regard de Serge Lecomte sur 2020…. et plus loin ?

A l’occasion du Congrès Fédéral de la FFE qui se déroule traditionnellement pendant Cheval Passion en Avignon, Serge Lecomte nous a livré ses sentiments sur cette année sous le signe olympique.

CM le 17/01/2020

CSI 5*W Leipzig : La bataille germanico-germanique a débuté

Hier se déroulait la première journée de compétition au CSI 5* de Leipzig. 58 couples étaient au départ de l'épreuve majeure, une 145 au chronomètre. Présents en nombre à domicile, les Allemands étaient bien décidés à s'illustrer. A ce titre, ils ont signé onze des seize sans-faute de l'épreuve et se sont adjugés la victoire grâce à Max Haunhorst qui s'est montré le plus agile avec son étalon Chaccara. Il s'agit d'une belle performance pour ce jeune cavalier de dix-neuf ans qui court son premier CSI 5* ce week-end. L'année dernière, il participait aux championnats d'Europe Jeunes Cavaliers à Zuidwolde où il récoltait la médaille de bronze par équipe avec ce même cheval. Il devance l'Italien Emilio Bicocchi en selle sur Flinton et Michael Jung avec Sportsmann S. Deux tricolores se sont déplacés en Allemagne ce week-end toutefois seul Kévin Staut était au départ de cette épreuve avec Tolède de Mescam, laquelle a réalisé un parcours à 4pts la plaçant à la 30ème place.

Christine Marquenet le 16/01/2020

Journées du complet : "Ensemble pour faire progresser la discipline"

L’association France Complet organise, le 25 et 26 janvier, la onzième édition des journées du complet sur le site de l’institut français du cheval et de l’équitation à Saumur. Les conférences et échanges seront l’occasion d’aborder toutes les problématiques en rapport avec la discipline équestre du concours complet et, samedi, le cross indoor sera l’occasion de voir évoluer de grands champions.

Jocelyne Alligier le 16/01/2020

CPEDI Mâcon : du bon et du moins bon pour les Français

Pour une première sur ce site, le concours international de para-dressage organisé par l’équipe du C.E. de Mâcon Chaintré est un succès avec neuf nations et des concurrents très satisfaits de ce nouvel évènement. Côté français, les résultats restent mitigés même si la France conclut au 2e rang par équipe.

Myriam Rousselle le 16/01/2020

Ecus 2019 : les dernières tendances de la filière équine en France

Chaque année, l’Observatoire économique et social du cheval (Oesc) de l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) mettent à jour les chiffres clés de la filière équine dans l’Annuaire ECUS. L'édition 2019, qui vient de paraitre, est principalement basée sur les données de 2018. Cet ouvrage s’appuie sur les bases de données équines consolidées par l’Ifce mais également sur des enquêtes complémentaires et permet de dégager des tendances dans la filière cheval.

Christine Marquenet le 16/01/2020

Vous avez dit « facilitateur équin… »

Isabelle Robert et la Saumuroise Agnès Soulet de Brugière viennent de créer une formation de « facilitateur équin ». Toutes deux sont des coaches certifiées et maître praticien en Programmation Neuro-Linguistique (qui s’intéresse à l’étude des processus comportementaux acquis).

Florence Chevallier le 16/01/2020

Place à la nouvelle génération à Cheval Passion !

Depuis hier, et jusqu'au 19 janvier, le parc des expositions d'Avignon accueille le traditionnel salon Cheval Passion, hôte du Gala des Crinières d'Or. Pas de tête d'affiche sur la piste de spectacle du Sud de la France cette année, mais la mise en avant d'une nouvelle génération douée et motivée !

Marie-Camille Le Roux le 15/01/2020

La double casquette d'Edward Levy

Considéré comme l’un des meilleurs cavaliers de sa génération, Edward LEVY réussi le pari de s’installer à haut-niveau en quelques années. Le talentueux cavalier de vingt-cinq ans, arrivé depuis peu au Haras de Lécaude (Calvados), lève le voile sur son nouveau système !

Elisabeth Gillion le 15/01/2020

Aperçu du marché français de chevaux de polo avec Clément Delfosse

Joueurs professionnels de polo, Clément et son frère Mathieu sont attachés à "Outsiders" l'équipe de Nicolas Desjouis installée à Poissy et connaissent ainsi bien le marché très particulier des chevaux de polo. En France, peu de joueurs élèvent et les propriétaires de vastes domaines se font rares, d’autant qu’il faut avoir les moyens d’entretenir les poulains cinq ans avant qu’ils ne jouent…