L'Eperon
keyboard_arrow_right
Charlotte Marichal le 07/07/2020

Haras de Malleret : "Se donner les moyens en préservant l'éthique des chevaux"

Depuis la reprise de la compétition, les produits du Haras de Malleret sont omniprésents sur les terrains de concours et notamment sur le circuit SHF. Plusieurs sont allés garnir les écuries des meilleurs cavalières du monde à l’instar de Dorothee Schneider, Jessica von Bredow-Werndl ou encore Morgan Barbançon-Mestre. En moins de dix ans d'existence, comment expliquer une telle réussite ? Gérald Martinez est allé piocher ce qu'il se fait de mieux chez nos voisins allemands et attache une importance particulière à leur valorisation sans jamais dévier de sa ligne de conduite, le respect et le bien-être du cheval avant tout.

Mathilde Jager le 07/07/2020

Daniel Deusser : "Tobago reprendra les concours d'ici quelques semaines"

A Grimaud, Daniel Deusser n'a pas manqué sa "rentrée de déconfinement" ! Associé à Killer Queen VDM, 10 ans, il montait sur la deuxième marche du podium du GP 4* fin juin, avant de récidiver ce week-end dans le Grand Prix 5* duquel il terminait 4e. La jument est talentueuse, et elle ne cesse de progresser, nous a confié le cavalier des Ecuries Stephex qui a également évoqué la retour de Tobago Z sur les barres et ses plans pour les Jeux Olympiques.

CM le 06/07/2020

CSI 2* Royan : Les Pays-Bas l'emportent, Marie Hécart 4e

Malgré l'écrasante majorité de cavaliers tricolores engagés dans le Grand Prix du CSI 2* de Royan, c'est bel et bien un Néerlandais qui s'est imposé : Leon Thijssen a été le plus rapide des sept double sans-faute. Il sellait pour l'occasion Faithless MVDL (Ukato x Clinton), une jument de dix ans qui a été formée par son compatriote Kévin Jochems et qu'il monte depuis un peu moins d'un an. Le Brésilien Felipe Amaral monte sur la deuxième marche du podium avec Quinn 33 tandis que le Britannique Guy Williams le complète avec Rouge de Ravel. Marie Hécart signe la meilleure performance tricolore en se classant à la quatrième place avec Vahinee, une fille de Lauterbach qu'elle a amené elle-même jusqu'à ce niveau.

Jocelyne Alligier le 06/07/2020

La vie de château pour le dressage à Mâcon-Chaintré

Le rideau est tombé après quatre jours de compétition dressage qui ont compté 750 reprises déroulées sur le site du centre équestre de Mâcon-Chaintré. Du tout jeune cavalier faisant ses classes à poney, au compétiteur de haut niveau, chacun a trouvé sa place dans une organisation modèle.

Myriam Rousselle le 06/07/2020

Stud-book Hanovre : des ventes en ligne qui trouvent preneurs

Pour palier à l’annulation des ventes physiques de mai, qui se déroulent traditionnellement à Verden, le stud-book Hanovre a lancé une série de ventes aux enchères en ligne. Quatre ont déjà été organisées et le constat est sans appel : si le marché du commerce a été à l’arrêt total ces derniers mois, les acheteurs sont présents et motivés pour cette reprise post-confinement.

Claude Bigeon le 06/07/2020

"Adèle, licorne malgré elle" de Ludivine Irolla

Ludivine Irolla parle de son livre écrit autour de son animal fétiche : la licorne ! Garçons et filles, qu'ils soient amateurs de chevaux ou pas, devraient apprécier cet ouvrage plein d'humour.

Mathilde Jager le 05/07/2020

Edward Levy : "Une jument exceptionnelle"

A 26 ans seulement, Edward Levy s'est aujourd'hui offert la 2e place dans le très disputé GP 5* de Grimaud. Associé à Rebeca LS, le Tricolore s'incline devant le n°1 mondial Steve Guerdat et devance le médaillé d'argent olympique en titre Peder Fredricson, c'est dire si la performance est significative. En vrai compétiteur, le cavalier installé au Haras de Lécaude a cru jusqu'au bout à la victoire et a senti une pointe de déception lors du passage de la ligne d'arrivée de Steve Guerdat mais a vite réussi à apprécier son accessit. et n'a pas manqué de souligner les qualités de sa jument ! Réaction à la sortie de la remise des prix.

Myriam Rousselle le 05/07/2020

CSI 5* Grimaud : Edward Levy talonne le n°1 mondial

Le premier Grand Prix 5* de post-confinement était attendu, il n'a pas déçu ! A Grimaud, chevaux et cavaliers ont offert du grand sport et un sacré spectacle dans une épreuve de haut vol dont la victoire a échappé de très peu à Edward Levy. Seul Steve Guerdat a réussi à faire trembler le jeune, mais néanmoins déjà très expérimenté, tricolore.

MR, avec communiqué le 04/07/2020

CSI 5* Grimaud : l'hymne italien pour Lorenzo de Luca

Point d'orgue de ce samedi 4 juillet à Grimaud, le petit Grand Prix à 1,45m a vu trente-et-un couples au départ. Le chef de piste Cédric Longis avait vu juste sur la construction du parcours, qui n'a laissé l'occasion qu'à dix cavaliers de s'affronter au barrage. Signant le plus rapide des doubles sans faute, l'Italien Lorenzo de Luca et Amarit d'Amour se sont imposé devant le couple néerlandais Maikel van der Vleuten et Edinburgh. "Je monte Amarit d’Amour depuis un an maintenant. Il appartient pour moitié à Stephan Conter et pour l’autre moitié à Katharina Offel : j’ai beaucoup de chance de pouvoir le monter. C’est aujourd’hui sa première victoire en 5*, il n’en a pas couru énormément dans sa carrière. Il a très bien sauté les deux premières semaines : dans les deux épreuves 150 à barrage, il est sans-faute sur le premier tour ; dans le barrage la première semaine, je n’ai pas cherché la vitesse ; la deuxième semaine, j’ai essayé d’aller plus vite et j’ai renversé une barre. Aujourd’hui, je me suis dit « OK, je donne tout » et le cheval a très bien répondu. Il est resté très concentré, avec moi. On constate que le plateau est très relevé ici depuis le début de la compétition et chaque barrage se court très très vite. Et ce barrage n’a pas échappé à la règle. Je suis d’autant plus heureux qu’Amarit d’Amour est un cheval particulier : il est très sensible, il peut être impressionné. Mais il a d’incroyables qualités", indiquait le vainqueur. L'Irlandais Denis Lynch complète le podium avec Cristello tandis que les Tricolores Philippe Rozier/Rahotep de Toscane et Titouan Schumacher/Carera des Brimbelles, grâce à deux parcours sans pénalité, se classent respectivement 6e et 7e. A la veille du Grand Prix, tous les esprits sont déjà tournés sur le parcours à 1,60m de demain. Dans l'épreuve phare du week-end, Lorenzo de Luca comptera sur Catwalk Harry. "Ce sera son premier Grand Prix 5*. Je le monte depuis six mois environ. Il a très bien sauté le Grand Prix 4* la semaine dernière, donc je suis optimiste. Quel que soit le résultat, il prendra de l’expérience. Après le confinement, on constate que les chevaux, tous les chevaux, sont en grande forme. De mon côté, j’ai pris le temps de réellement accompagner chacun de mes chevaux pendant cette période. Bien sûr, le travail était moins intense qu’habituellement, mais sans doute plus poussé, ce qu’on n’a pas toujours le temps de faire lorsque nous sommes toutes les semaines en concours. Nous avons pris le temps de les découvrir chacun en détails."

Myriam Rousselle le 04/07/2020

Selle Français : distances respectées pour l'AG

Le stud-book Selle Français a tenu mercredi 1er juillet son assemblée générale, qui s'est exceptionnellement déroulée en visio en cette période de pandémie mondiale. Après un rapport moral présenté par le Président Pascal Cadiou, qui n'a pas manqué d'insister sur l'importance des partenaires groupés autour du stud-book : Ministère de l'Agriculture, Fonds Eperon, collectivités, associations régionales... sans qui de nombreux projets seraient impossibles.

Claude Bigeon le 04/07/2020

Elevage D'Ruelles : "Performance, modèle et mental"

Dominique Rousseau est à la tête de l'élevage D'Ruelles. Passionné de génétique, il ne manque pas d'anecdotes sur ses protégés qu'il nourrit uniquement au foin bio produit sur ses terres. A Saint-Piat (28), rencontre avec un éleveur attentif à tous les détails.

CM le 04/07/2020

FEI Dressage Online, comment faire évaluer sa reprise par des juges 5* ?

En partenariat avec Black Horse One (BHO) et la SAP, la FEI a décidé de lancer une nouvelle plateforme dédiée aux cavaliers de dressage et de para-dressage. Chaque semaine, les athlètes (uniquement ceux qui sont enregistrés à la FEI dans un premier temps) peuvent charger leurs reprises en ligne puis elles seront évaluées par un panel de juges 5* qui leur donneront aussi leur avis et les points à améliorer. "Cette nouvelle plateforme sert aussi à montrer que la technologie peut être introduite dans les sports équestres pour changer les méthodes d'enseignement", expliquait Ralph Straus, le directeur commercial de la FEI. Durant cette pandémie de Covid-19 et les restrictions de voyages qui en découlent, ce nouvel outil fait sens. Il devrait également servir lorsque les athlètes résident dans des régions très éloignées et qu'ils ne sont pas en mesure de profiter de l'expertise des juges. Si FEI eDressage a été créée pour le perfectionnement athlètes, il pourrait également devenir un outil lors de la formation des officiels de la FEI. "La beauté de cette plateforme en ligne, c'est qu'elle a le potentiel de grandir et de se développer au fil du temps pour devenir quelque chose de plus important que ce que nous imaginons au départ", expliquait Gaspard Dufour, le directeur de l'information et de la technologie liées au sport à la FEI.