L'Eperon
CM (avec communiqué) le 25/05/2020

Le LGCT et la GCL tirent une croix définitive sur 2020

Doha restera bel et bien la seule étape du Longines Global Champions Tour et de la Global Champions League courue en 2020. En raison du Covid-19, les étapes suivantes n'ont pu avoir lieu et si les organisateurs ont un temps pensé à reprogrammer une partie des étapes en fin année, ils se sont finalement résolus à les annuler purement et simplement. "Dans ces circonstances exceptionnelles, il n'est pas réaliste d'organiser en toute sécurité notre circuit de championnat mondial cette année. Nous devons suivre les lois des gouvernements nationaux et des autorités de santé publique, qui changent régulièrement et à court terme, ce qui a un impact majeur sur la planification internationale. Les restrictions de voyage varient d'un pays à l'autre, de sorte que tous les cavaliers n'auront pas la liberté de concourir. Il existe également le risque d'une deuxième vague plus tard dans l'année et l'absence de remède ou de vaccin complique encore la planification logistique." Jan Tops et son nouvel associé Lars Windhorst, qui a finalement succédé à Frank McCourt après quelques litiges, ont du pain sur la planche pour préparer la saison 2021. En attendant, Jan Tops a annoncé vouloir organiser des concours à huis-clos dans ses installations à Valkenswaard s'il obtient l'accord des autorités néerlandaises.

Myriam Rousselle le 23/05/2020

JO de Tokyo : 2021 ou rien !

Si le report des Jeux Olympiques de Tokyo à l'été 2021 à cause de la pandémie de Covid-19 a été une excellente nouvelle pour les athlètes et les fans de sport, soucieux d'éviter une annulation pure et simple de l'édition des Jeux, la tenue de l'évènement est encore incertaine.

MR, avec communiqué le 23/05/2020

Endurance : la Prestige Cup de Chantilly annulée

Depuis deux mois, l'équipe organisatrice de la Prestige Cup de Chantilly, CEI 2* qui devait se tenir le 6 juillet 2020 à la Ferme d'Apremont, planche sur les possibilités de maintien de la manifestation. Hier, vendredi 22 mai, l'organisation a du se résoudre à annuler l'évènement.

Myriam Rousselle, avec Sylvia Flahaut le 23/05/2020

Zones rouges : après les courses, les concours SHF menacés ?

Ayant obtenu l'autorisation de reprendre l'organisation d'épreuves jeunes chevaux de la part du Ministère de l'agriculture et dans le cadre de la valorisation de l'élevage français, la Société Hippique Française a ouvert plusieurs concours aux engagements pour la semaine du 25 mai. Après clôture des engagements, la compétition de Verquigneul ne verra finalement pas le jour : la préfecture du Pas-de-Calais a indiqué ne pas autoriser la tenue de l'évènement.

CM (avec communiqué) le 22/05/2020

La liste des CCI 5* en 2020 s'amenuise avec l'annulation de Burghley

Après Lexington, Badminton et Luhmühlen, c'est au tour de Burghley d'annoncer l'annulation de son CCI 5* prévu du 3 au 6 septembre. "C'est la première fois depuis 1961 que cela arrive. Nous devons cependant agir de manière responsable. Notre priorité absolue reste la santé de notre communauté (...)", soulignaient les organisateurs. "Nous apprécions énormément le support et la coopération que nous avons reçus en cette période difficile, notamment celui de notre sponsor en titre, Land Rover. Nous souhaitons bonne chance à tous en ces temps incertains. Nous devons concentrer nos efforts sur l'édition 2021 et nous sommes sûrs que cela sera une édition spéciale." Rendez vous donc du 1 au 5 septembre 2021 !

Claude Bigeon le 22/05/2020

Le déconfinement à la Cense...

Rencontre avec Manuel Godin, le directeur technique de La Cense. Il raconte la manière dont cette structure spécialisée en "équitation éthologique" et qui est basée à Rochefort-en-Yvelines, près de Rambouillet, reprend doucement son activité après le confinement.

CM le 21/05/2020

Une première étape Coupe du Monde annulée...

A cause de la crise engendrée par le Covid-19, la Madrid Horse Week, initialement prévue du 26 au 29 novembre, n'aura pas lieu cette année. "Malgré les efforts du comité organisateur, des instances et des fédérations pour mettre en place des mesures permettant d'amenuiser les impacts de la crise dans notre secteur, il y a trop d'incertitudes quant à l'organisation de gros événements. C'est ce qui nous a poussés à annuler la Madrid Horse Week" ont expliqué les organisateurs. Cette compétition accueillait depuis 2014 des étapes de la Coupe du Monde de saut d'obstacles et de dressage.

Propos recueillis par Jocelyne Alligier le 20/05/2020

Cluny : reprise des concours SHF sous protocole strict

Lundi 25 mai les cavaliers retrouveront les concours SHF mais dans une ambiance très différente de leurs habitudes. Erwan Boucher, directeur adjoint du site d’Equivallée-Haras National de Cluny, qui accueillera 891 engagés pour des épreuves jeunes chevaux, nous a expliqué la mise en place du protocole indispensable à cette reprise hautement encadrée.

CM (avec communiqué) le 19/05/2020

Le prix « Mission Française pour la Culture Équestre » en soutien aux thèses

La Mission Française pour la Culture Equestre est née du rassemblement entre la Fédération Française d’Équitation (FFE) et le Cadre noir de Saumur (IFCE-Cadre Noir) dans le but de promouvoir l'équitation française sur le territoire national et à l'étranger. En ce sens, elle a lancé un prix de soutien aux thèses sur le cheval et l’équitation, quelle que soit la discipline : biologie, anthropologie, sociologie, archéologie, géographie, histoire, droit, politologie, littérature, histoire de l’art, etc. Ce prix est une somme de 3 000 euros. Il sera attribué pour la première fois en 2021, puis chaque année. Les candidats devront avoir soutenu leur thèse dans les trois années qui précèdent la date limite de remise des manuscrits ; et faire parvenir leur dossier avant la date limite du 15 septembre de chaque année (15 septembre 2020 pour le prix 2021) par courriel (mission.culture.equestre@gmail.com).

Myriam Rousselle, avec communiqué le 19/05/2020

Less courses ne seront bientôt plus autorisées en zones rouges

Autorisées à se tenir à huis-clos depuis le 11 mai, les courses ne pourront bientôt plus se tenir en zones rouges, à savoir en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France, le Grand-Est et en Bourgogne Franche-Comté. Dans les zones vertes, elle seront toujours autorisées selon le huis-clos strict appliqué depuis la reprise. Un décret gouvernemental à paraître dans les prochains jours devrait préciser les modalités de la reprise des activités hippiques en ce sens, ont annoncé Le Trot et France Galop ce 19 mai. "Si la reprise des courses se trouve renforcée par ce décret à paraître, les sociétés-mères et la Fédération Nationale des Courses Hippiques regrettent vivement que les hippodromes situés dans les zones rouges ne puissent pas fonctionner comme c’est le cas depuis le 11 mai. Le protocole du huis clos renforcé et toutes les mesures sanitaires ont par ailleurs été scrupuleusement respectés depuis la reprise des compétitions le 11 mai. Des contrôles réguliers ont été effectués et ils n’ont révélé aucun problème", ont indiqué les institutions dans un communiqué. "Les sociétés-mères prennent toutefois acte de cette décision qui encadre les conditions de la reprise des courses hippiques et appliqueront ces nouvelles directives dès jeudi. Certaines préfectures comme Paris ont déjà anticipé la publication du décret en notifiant ce matin à France Galop et LeTrot l’interdiction d’ouvrir leurs hippodromes." Les équipes des sociétés-mères doivent ainsi de nouveau réorganiser et aménager le calendrier des mois de mai et juin et faire face à un premier coup de frein dans la relance de la filière.

Béatrice Fletcher le 19/05/2020

Thierry Pomel : "Répéter les stages fédéraux tant que la compétition n'aura pas repris"

Si le déconfinement est amorcé en France depuis le 11 mai et que l'équitation fait partie des activités physiques d'extérieur qu'il est autorisé de pratiquer, le programme des compétitions reste en suspens et aucune date de reprise n'est encore fixée. Côté saut d'obstacles, la Fédération française d'équitation mise donc sur l'organisation de stages fédéraux. Un bon moyen de faire un état des lieux après deux mois de travail confiné et de garder les couples en état de forme afin qu'ils soient prêts dès la reprise des compétitions. Après un stage au Mans le week-end dernier, Thierry Pomel, sélectionneur national, était ce mardi à Liverdy et a pris le temps de répondre à nos questions.

Elisabeth Gillion le 19/05/2020

Polo : les clubs. entre attente et réorganisation

Les tournois de printemps ayant été annulés, l'entraînement et l'enseignement du polo reprennent en suivant les mêmes règles de sécurité que les autres disciplines équestres : pas plus de dix personnes ensemble et un cheval pour 4m2 maximum.

Myriam Rousselle, avec communiqué le 18/05/2020

Les collectivités territoriales soutiennent leurs structures équestres

Si les structures équestres éligibles à l'aide promise par l'Etat au même titre que les zoos et les refuges attendent toujours de recevoir l'argent, certaines peuvent néanmoins compter sur des aides débloquées par les collectivités territoriales. Après la région Ile-de-France, qui a débloqué 150 000€ en faveur de ses structures équestres fin avril, c'est au tour du département du Calvados de venir en soutien à sa filière équestre. Comme en Ile de France, le département normand fait partie des territoires les plus "équestres" de France. "Avec 248 structures équestres, 6 600 emplois, 8 300 licenciés, 2 000 entreprises et organisations, le Département du Calvados, terre de cheval par excellence, est un partenaire de longue date de cette filière porteuse d’avenir pour son territoire", indique d'ailleurs le département qui s'engage à fournir une aide à ses 131 centres équestres privés et associatifs ayant des équidés en propriété. "Une subvention départementale, d’un montant de 125 000 €, est donc versée au Comité Départemental d’Equitation. Elle servira d’une part à l’achat de plus de 200 tonnes de granulés destinés à nourrir les chevaux et, d’autre part, à fournir des kits sanitaires (sous forme de bidons de 20 litres de gel hydroalcoolique) aux centres équestres pour faciliter la reprise de leur activité", détaille le Calvados. Conscient que la relance sera de longue haleine, le département prévoit de nouvelles mesures qui viendront compléter cette première aide dans le courant de l'année 2020, "dans le cadre de l’enveloppe annuelle que le Département dédie au Comité Départemental d’Equitation et aux associations équestres organisatrices de concours, pour accompagner ces manifestations ainsi que les championnats équestres départementaux". Le Loir-et-Cher a également décidé de s'investir auprès des structures de son territoire, en reversant la subvention de 15 000€ votée par l’Assemblée départementale en vue de l'organisation du Grand Tournoi et du Generali Open de France 2020 au profit des établissements équestres.

Myriam Rousselle, avec. communiqué le 18/05/2020

Réorganisation des dotations SHF : en attendant les versements du Fonds Eperon...

Le budget de la Société hippique française (SHF) dépend en grande partie des sommes qui lui sont allouées par le Fonds Eperon, dont les ressources dépendent des prélèvements effectués sur les enjeux du PMU. L’arrêt des courses a donc directement impacté le système des épreuves jeunes chevaux. Bonne nouvelle malgré tout : la SHF touchera bien de l'argent issu du Fonds en 2020, mais n'a pas de visibilité sur la date d'un versement. En attendant. cet argent, la Société mère met en place un nouveau système de dotation.

Béatrice Fletcher le 18/05/2020

Thierry Rozier : "Nous avons l'espoir de pouvoir maintenir une vente FENCES physique"

Le déconfinement est amorcé en France depuis une semaine maintenant, mais sans aucune compétition sur laquelle se rendre pour le moment, Thierry Rozier se sent, lui, encore en plein confinement ... Il prend son mal en patience et a mis a profit cet emploi du temps chamboulé pour participer à plusieurs actions solidaires à destination des centres équestres en difficulté et organise notamment des stages. Associé des ventes FENCES, il va participer aux premières semaines de tournée de sélection, et avisera ensuite en fonction de la reprise des compétitions. La reprise des épreuves SHF qui devrait déboucher sur une finale à Fontainebleau donne à l'équipe des ventes un bon espoir de pouvoir tenir des ventes physiques, mais si tel n'était pas le cas, "alors nous organiserions les ventes sur Internet".

Jocelyne Alligier le 18/05/2020

Un seul transfert d’embryon pour les juments de pur sang arabe

Après débat, l’Association du Cheval Arabe (ACA) a pris la décision de limiter à un seul transfert d’embryon annuel par jument pour avoir un poulain inscrit au stud-book du pur sang arabe. Les éventuels poulains issus de transferts supplémentaires pourront être enregistrés comme Demi Sang Arabe (DSA).