Reprise des concours mais annulation du GOF
MR, avec communiqué le 07/05/2021

Reprise des concours mais annulation du GOF

Enfin ? Les amateurs et cavaliers de clubs adeptes des compétitions FFF rongent leur frein depuis de nombreux mois. Bonne nouvelle : ils devraient devoir reprendre le chemin des compétitions dès le 19 mai ! Cette annonce devrait être officialisée le 19 mai mais la Fédération français d'équitation est optimiste. Preuve en est : de nombreux concours avec des épreuves amateurs ont ouvert aux engagements sur le service informatique. Malgré tout, les cavaliers de club ne pourront miser sur un championnat de France à Lamotte Beuvron. "Cette décision difficile a été prise en conscience au regard des conditions de reprise tardives et des exigences sanitaires qui ne permettent pas une organisation sportive et un accueil sur site satisfaisants, garantissant notamment la santé de chacun", indique la FFE. En remplacement et pour proposer un objectif sportif à nos les cavaliers, la fédération propose aux Comités régionaux d'équitation de mettre en place un Open régional poney et club au cours des mois de juillet et août 2021, qui dépendront d'un règlement fédéral commun. Enfin, les modalités d'organisation des autres championnats 2021 seront précisées après concertation avec les organisateurs dans les jours à venir.

Philippe Rozier regarde vers le futur
Béatrice Fletcher le 07/05/2021

Philippe Rozier regarde vers le futur

Pour Philippe Rozier, l’année 2021 amène son lot de changements. Entre la vente de plusieurs de ses très bons chevaux ou encore le départ en retraite du champion olympique Rahotep de Toscane, il doit composer un nouveau piquet de chevaux, mais aussi jongler avec ses nouvelles responsabilités, dont celle d’entraîneur de l’équipe de Monaco. Philippe Rozier dévoile ses objectifs sportifs et ses projets d’avenir.

Les choix de deux élevages champions en 2020 : le Haras de l’Etre et l’élevage de la Lie
Jocelyne Alligier le 06/05/2021

Les choix de deux élevages champions en 2020 : le Haras de l’Etre et l’élevage de la Lie

Parmi les vainqueurs de la Grande Semaine de Fontainebleau 2020, le Haras de l’Etre, naisseur de la championne des 3 ans Hypnose de l’Etre, SF (Contendro, Holst), et l’élevage de la Lie, à l’origine du Champion des 6 ans 2021, Elios de la Lie, SF (Air Jordan, Old), ont mis en avant le savoir-faire d’authentiques hommes de chevaux. Alain Thébault et Jean-Yves Ermann nous confient leurs plans de monte 2021.

Aurélien Leroy, l’ascension fulgurante d’un cavalier au parcours atypique
Émilie Dupont le 06/05/2021

Aurélien Leroy, l’ascension fulgurante d’un cavalier au parcours atypique

Il y a deux semaines, à Gorla Minore, Aurélien Leroy faisait ses premiers pas en équipe de France de saut d’obstacles, avec qui il remporte la Coupe des Nations. Une véritable consécration pour celui qui, il y a encore trois ans, était cavalier de concours complet. De ses débuts tardifs à son changement de discipline en passant par les chevaux qui ont marqué sa carrière, portrait d’un homme passionné, débrouillard et polyvalent.

Utrillo du Halage, une histoire de persévérance
Charlotte Marichal et Adèle Vaupré le 05/05/2021

Utrillo du Halage, une histoire de persévérance

Cinquième du CCI4*-L de Saumur il y a quelques jours, Utrillo du Halage a livré une prestation admirable face à une concurrence féroce. Pourtant, tout n'a pas toujours été facile avec ce hongre de 13 ans, ô combien sensible et délicat. Jean-Lou Bigot, son cavalier, retrace l'histoire du bai, ses joies, ses échecs, et partage ses objectifs.

Diego de Blondel, la belle histoire née chez Michel et Eliane Ruel
Xavier Boudon le 05/05/2021

Diego de Blondel, la belle histoire née chez Michel et Eliane Ruel

Loin des projecteurs, le fils du regretté Vigo Cécé avance pas à pas dans une carrière ô combien prudente. Protégé d’Elodie et Stéphane Dufour, l’étalon bai, bien que peu sollicité par les éleveurs, possède pourtant toutes les qualités d’un père. Force, tissus, et surtout une génétique cinq étoiles, Diego de Blondel représente aussi une très belle histoire d’amitié entre ses naisseurs et ses propriétaires.

CSIO5* de La Baule : Public restreint et conditions spéciales
Adèle Vaupré (avec communiqué) le 05/05/2021

CSIO5* de La Baule : Public restreint et conditions spéciales

Initialement prévu du 13 au 16 mai, les conditions sanitaires très restrictives ont forcé l'organisation du Jumping International de La Baule à reporter l'évènement du 10 au 13 juin. Par voie de communiqué, Pierre de Brissac, le président du concours, a fait savoir que le public pourrait prendre place dans les tribunes... mais pas sans condition.

L’Élevage du Chatellier, sur les traces de Citadin
Eugénie Perrin le 04/05/2021

L’Élevage du Chatellier, sur les traces de Citadin

Naisseur de Citadin du Chatellier, l’une des étoiles montantes de Nicolas Delmotte, David Lemasle est à la tête de l’élevage du Chatellier. Cet homme discret, éleveur motivé, affiche un point de vue affirmé sur l’élevage actuel. Installé dans le Sud-Manche, à Saint-Jean-de-la-Haize, David Lemasle se considère comme étant« un éleveur à l’ancienne ». En effet, il conjugue efficacement son métier d’agriculteur à celui d’éleveur de chevaux de sport sur une exploitation agricole où se côtoient 140 bêtes et environ 25 chevaux.

#21 Question Étho - Comment se passe le poulinage au naturel ?
le 03/05/2021

#21 Question Étho - Comment se passe le poulinage au naturel ?

De nos jours, la jument est souvent amenée à pouliner sous bonne surveillance des humains mais comment cela se passe-t-il à l'état naturel ? Comment se comporte la jument vis à vis de ses congénères, qu'il s'agisse de l'étalon ou bien des autres poulinières ?

Michel Asseray : "A Saumur, nous avons montré que nous avions une équipe de France solide"
Charlotte Marichal et Adèle Vaupré le 03/05/2021

Michel Asseray : "A Saumur, nous avons montré que nous avions une équipe de France solide"

Premier international de la saison, le CCI4*-L qui se tenait dans le cadre de l'évènement Saumur Complet était l'occasion pour les couples tricolores de se mesurer à la concurrence étrangère, cependant amoindrie par rapport aux années précédentes en raison des conditions sanitaires. Ce concours était également très attendu par le staff fédéral, qui devra d'ici les deux prochains mois faire le choix des sélectionnés pour les Jeux olympiques de Tokyo. Michel Asseray, le DTN adjoint au concours complet, dresse le bilan du concours et détaille en partie le plan des prochaines semaines.

GN Barbaste : Week-end fructueux pour Harold Boisset et T'Obetty du Domaine
Adèle Vaupré (avec communiqué) le 02/05/2021

GN Barbaste : Week-end fructueux pour Harold Boisset et T'Obetty du Domaine

Habituellement programmée au mois de septembre, l’étape du Grand National FFE - AC Print de Barbaste (47) a changé de date cette année et s'est disputée ce week-end dans les installations du Pôle Lou Chibaou. Pour ce deuxième rendez-vous de la saison, quarante deux couples ont pris le départ de la Pro Elite Grand Prix 1m50 sous les yeux entre autres d'Edouard Couperie, sélectionneur adjoint et de Frédéric Morand, membre du comité fédéral. La victoire est revenue à Harold Boisset et T'Obetty du Domaine, déjà vainqueurs de la Pro 1 Grand Prix 1m45 vendredi après-midi. Le cavalier de l'Ecurie Renaissance by Prestige - Flex On décroche ainsi sa première victoire sur le circuit fédéral depuis sa création. Sur ce parcours de seize efforts et dessiné par Grégory Bodo, seuls septs duos avaient réussi à se qualifier pour le barrage. Pierre Alain Mortier associé à Just Do It R (Ecurie Sport Etude la Jument Verte - Golden Horse) et Cédric Hurel sur Fantasio Floreval Z (Ecurie Ar Tropig - Or Vet) complètent le podium.

Mère et fille Leprevost, en grande forme sur les podiums de Grimaud
CM (avec communiqué) le 02/05/2021

Mère et fille Leprevost, en grande forme sur les podiums de Grimaud

Ce week-end signait le retour bien bienvenu des concours en extérieur et de l'Hubside Jumping. Si la météo n'a pas été des plus clémentes lors des premiers jours de compétition, elle s'est arrangée pour le Grand Prix du CSI 4* pour le plus grand bonheur des quarante et un couples engagés. Le contrat a été rempli pour Cédric Longis avec 25% de sans-faute pour cette épreuve de reprise. Il s'en est fallu de peu pour assister à une victoire française puisque Grégory Cottard/Bibici et Kévin Staut/Tolède de Mescam*Harcour ont réalisé les meilleurs chronomètres du barrage, malheureusement pénalisés de 4 pts. C'est finalement l'Espagnol Eduardo Alvarez Aznar qui s'est imposé avec Legend, un hongre de onze ans qui courait sa première épreuve à ce niveau. La France a quand même fait bonne figure grâce à Pénélope Leprevost qui se classe deuxième avec Gfe Excalibur de La Tour Vidal. « Je suis contente d'Excalibur. Il reprend tout juste la compétition après un hiver de repos et quelques parcours au Sunshine Tour en début d'année. Il faisait ici son premier concours et je crois qu'il est vraiment en forme! Je ne crois pas que nous aurions pu aller vraiment plus vite dans ce barrage », confiait la Normande, définitivement ravie de sa journée puisque sa fille Eden se classait également deuxième du Grand Prix 2* avec Une Etoile Landaise. Luciana Diniz a clôturé ce podium avec Conchento PS, un hongre de dix ans plutôt spectaculaire qui s'était déjà fait remarquer avec la jeune Mandy Mendes Costa.

Saumur Complet : Julia Krajewski met tout le monde à l'Amande
Christine Marquenet le 02/05/2021

Saumur Complet : Julia Krajewski met tout le monde à l'Amande

L’épreuve reine du CCI4*-L de Saumur a été dominée de bout en bout par l’Allemande, Julia Krajweski, en selle sur Amande de B’Neville, une jument Selle Français de 11 ans. Malgré la présence de neuf cavaliers étrangers, Julia devance quinze cavaliers Français. Thomas Carlile (Birmane) et Astier Nicolas (Babylon de Gamma) complètent le podium.

Saumur Complet : Julia Krajweski toujours en tête devant Thomas Carlile
A Saumur, Christine Marquenet le 01/05/2021

Saumur Complet : Julia Krajweski toujours en tête devant Thomas Carlile

Le parcours de cross du CCI 4*L de Saumur a confirmé le leadership de l’Allemande Julia Krajweski en selle sur la jument Selle Français Amande de B’Neville. Thomas Carlile et Birmane conservent la seconde place avant l'ultime test de saut d'obstacles.