Repos forcé pour Marie Pellegrin
Jocelyne Alligier le 27/06/2022

Repos forcé pour Marie Pellegrin

Lors du CSO Pro 1 de Mâcon-Chaintré et du Grand National de Cluny, Boréale de Fondcombe est apparue sous la selle de Benoit Cernin. Si la collaboration entre le Bourguignon et Marie Pellegrin, cavalière habituelle de la fille de Tinka’s Boy, est régulière comme le montre sa progression avec Deuxcatsix d’Eglefin (Vigo Cece), l’alezane ne devrait passer que quelques concours avec Benoit Cernin, le temps que Marie Pellegrin se remette d’une blessure aux adducteurs. À Cluny elle nous expliquait : « J’ai mal depuis le Master Pro de Fontainebleau et au CSIO de Madrid c’est devenu insupportable. Il était temps que j’arrête avant que ça ne devienne plus grave ! J’ai réparti mes chevaux entre Johannes Farce (son cavalier maison, ndlr) et Benoit Cernin, et j’ai des séances de kiné pour mettre toutes les chances de mon côté pour que ça aille mieux au plus vite ! J’ai encore un mois avant de remonter. » Toute l'équipe de L'Eperon souhaite ainsi un prompt rétablissement à Marie Pellegrin.

Jean-Roch Gaillet : « Gagner sa vie dans notre filière : une équation difficile à résoudre »
Propos recueillis par Sylvia Flahaut le 27/06/2022

Jean-Roch Gaillet : « Gagner sa vie dans notre filière : une équation difficile à résoudre »

Cavalier, éleveur ou professionnel du monde du cheval, vous connaissez sans nul doute l’IFCE car il est souvent votre interlocuteur en cas de besoin, tel l’enregistrement de votre poulain ou le changement de propriétaire d’un équidé. Mais cette vaste structure est en réalité chargée de nombreuses autres missions. Son directeur, Jean-Roch Gaillet, nous en dit plus sur cette grande maison, au chevet de la filière cheval.

CSI4* Milan : la victoire pour Martin Fuchs et The Sinner
Emilie Dupont le 26/06/2022

CSI4* Milan : la victoire pour Martin Fuchs et The Sinner

Si certains cavaliers avaient choisi Paris, Rotterdam ou encore Deauville, ce week-end, c'est à Milan que d'autres avaient posé leurs valises. Hôte d'un CSI4*, la ville italienne a d'ailleurs attiré bon nombre de têtes d'affiche, à l'image des Suisses Martin Fuchs, Steve Guerdat et Pius Schwizer, du Belge Abdel Saïd et de l'Allemand David Will. Et dans le Grand Prix dominical, pas moins de quarante-six couples étaient au départ. Au programme de cette épreuve : deux manches, dont la première comprenant treize obstacles aux cotes maximales de 1,55 mètre à franchir, seize efforts à fournir, et un chronomètre à ne pas dépasser de soixante-dix-sept secondes. Objectif : faire résonner le jingle du sans-faute et/ou se classer parmi les douze premiers à l'issue de la première manche. Lors de cette dernière, six couples ont d'ailleurs rempli les deux critères. Mais la deuxième manche, qui se déroulait sur un parcours réduit, pouvait évidemment rabattre les cartes... Nouveau défi, donc : réitérer le sans-faute et ce, le plus vite possible. Défi relevé pour le duo danois Mathias Nørheden Johansen/Camelot 124 (Casall), les Américaines Paris Sellon/Remix (Quidamd de Revel), les représentants du clan suisse Martin Fuchs/The Sinner (Sanvaro) et les locaux Giacomo Bassi/Find Touch GR (Arezzo). Mais au jeu des plus rapides, sans surprise, Martin Fuchs et son expérimenté The Sinner ont encore une fois excellé et se sont emparés de la victoire. Paris Sellon doit, elle, se contenter de la deuxième marche du podium, tandis que Giacomo Bassi se classe troisième.

Grand National Cluny : Alice Vancrayelynghe et Volcan du Sartel triomphent dans le Grand Prix Pro Elite
Emilie Dupont le 26/06/2022

Grand National Cluny : Alice Vancrayelynghe et Volcan du Sartel triomphent dans le Grand Prix Pro Elite

Ce week-end, c'est Cluny qui accueillait la septième étape du circuit du Grand National ! Après les victoires de Stéphanie Hennequin et Black Pearl d'Amont dans la Pro 1 Grand Prix vendredi et de Julien Gonin associé à Cymba dans la Pro 1 Vitesse samedi, ce dimanche, c'est la jeunesse qui a triomphé dans la Pro Elite ! Auteurs de l'un des deux seuls doubles sans-fautes de cette épreuve, Alice Vancrayelynghe (représentante de l'écurie Procouverture - Deroullers dentiste équin) et Volcan du Sartel (Coriano Zwartepannenhof, Bwp) ont, pour moins d'une seconde, arraché la victoire à l'expérimenté duo composé de Laurent Goffinet (aux couleurs de l'écurie Selle Renaissance) et Atome des Etisses (Mylord Carthago), et signé leur première victoire sur le circuit du Grand National ! Pourtant, la concurrence était une nouvelle fois venue nombreuse à Cluny, et pas moins de cinquante couples étaient au départ de cette épreuve. Mais le parcours s'est avéré extrêmement délicat. Si bien que seuls quatre duos ont réussi à franchir la ligne d'arrivée en conservant un score vierge de toute pénalité. Si Alice Vancrayelynghe et Laurent Goffinet ont su réitérer la performance, Romain Xhemal (écurie Hip podium - O Hara) et son hongre Ciesto VD Vogelzang Z (Cicero Z) ont eux été pénalisés de quatre points lors du barrage, tout comme Jil Benedetto (écurie AS Avocats - Selleria Equipe) et sa Bonne d'Oll (Untouchable M, KWPN). Les deux duos terminent respectivement troisième et quatrième de cette épreuve Pro Elite. Prochaine étape du circuit Grand National : Notre-Dame-d'Estrée, du 7 au 10 juillet.

CDIO5* Rotterdam : les Pays-Bas s'imposent dans la Coupe des nations
Emilie Dupont le 26/06/2022

CDIO5* Rotterdam : les Pays-Bas s'imposent dans la Coupe des nations

Ils étaient déjà en tête après le Grand Prix ainsi qu'à l'issue du Grand Prix Spécial - notamment grâce aux belles victoires de Dinja van Liere et son Hermes (Easy Game) -, et jusqu'au bout, les Néerlandais se sont montrés imbattables dans le CDIO5* de Rotterdam. Si les Américains n'étaient jamais bien loin au classement provisoire, Emmelie Scholtens et Indian Rock (Apache) tout comme Thamar Zweistra et Hexagon's Ich Weiss (Hexagon's Rubiquil) ont creusé l'écart lors du Grand Prix Freestyle en s'emparant des deuxième et troisième places avec les moyennes respectives de 78.590% et 78.085%. De quoi offrir largement la victoire à leur équipe ! Avec un total de seulement 25 points, les Pays-Bas remportent donc une nouvelle fois - et comme en 2014, 2015, 2016, 2018 et 2021 - la Coupe des nations de Rotterdam, devant les Etats-Unis et la Suède, toutes deux à 39 points. C'est d'ailleurs un Suédois qui s'est imposé dans l'ultime épreuve, la Reprise libre en musique. En selle sur son hongre de quatorze ans Blue Hors Zepter (Blue Hors Zack), Patrik Kittel a largement devancé ses concurrents en signant une belle reprise notée à 80.465%. Du côté des Français, Morgan Barbançon et son fidèle Sir Donnerhall II OLD (Sandro Hit) ne sont pas passés loin d'un podium lors de la reprise libre en musique ! Avec une reprise notée à 77.455%, le duo tricolore décroche une très belle quatrième place. Charlotte Chalvignac et Icaro Das Figueiras (Epico das Figueiras) ont eux connu quelques difficultés lors de cette épreuve et sortent de piste avec la moyenne de 68.205%. Avec un total de 54 points, la France se classe quatrième de cette Coupe des nations, devant la Grande-Bretagne, la Belgique et la Suisse.

CDIO5* Rotterdam : Dinja van Liere, Hermes et les Pays-Bas toujours en tête à l'issue du Grand Prix Spécial
Emilie Dupont le 25/06/2022

CDIO5* Rotterdam : Dinja van Liere, Hermes et les Pays-Bas toujours en tête à l'issue du Grand Prix Spécial

Indétrônables. Voilà ce que sont Dinja van Liere et Hermes (Easy Game) à Rotterdam. Après avoir remporté haut la main le Grand Prix jeudi, ils se sont de nouveau imposés ce samedi dans le Grand Prix Spécial. Cette fois-ci, avec plus de cinq points d'avance sur leurs concurrents allemands, Nicole Wego-Engelmeyer et Saphira Royal (San Amour). Sorti de piste avec la très belle moyenne de 77.957%, le duo néerlandais a ainsi indéniablement mis tous les juges d'accord, Peter Storr, placé à lettre C, lui ayant même accordé 81.596% ! Avec cette belle performance, Dinja van Liere et son Hermes permettent à leur équipe de conserver la tête du classement provisoire de la Coupe des nations, à 30 points. Mais les Pays-Bas ont toujours à leurs trousses les Américains qui, avec 34 points, ne sont jamais bien loin ! Cela, notamment grâce à Alice Tarjan et Serenade Mf (Sir Donnerhall), troisièmes de ce Grand Prix Spécial avec 71.191%. Avec 38 points, la Suède complète toujours le podium provisoire. Quatrièmes hier, les Bleus conservent leur position à l'issue de ce Grand Prix Spécial et totalisent 50 points. Corentin Pottier et son si prometteur Gotilas du Feuillard (Totilas) décrochent d'ailleurs une très belle septième place dans cette épreuve, grâce à une reprise notée à 69.979%. Pauline Basquin et son fidèle Sertorius de Rima Z*IFCE (Sandro Hit) se classent quant à eux dixièmes en ayant obtenu la moyenne de 68.894%. Dernière épreuve et dénouement de cette Coupe des nations ce soir, à l'issue du Grand Prix Freestyle.

CVIO4* Aix-la-Chapelle : Manon Moutinho et Lambert Leclézio toujours au sommet
Emilie Dupont le 25/06/2022

CVIO4* Aix-la-Chapelle : Manon Moutinho et Lambert Leclézio toujours au sommet

Avant de voir les cavaliers de saut d'obstacles, concours complet, dressage et attelage entrer en piste dans quelques jours, ce week-end, le CHIO d'Aix-la-Chapelle a accueilli quelques-uns des meilleurs voltigeurs internationaux. Une étape importante pour ces derniers, qui fait, pour beaucoup, office d'ultime répétition avant les championnats du monde de Herning.

À Rotterdam, Julien Epaillard s'offre sa quarante-cinquième victoire internationale de l'année
Emilie Dupont le 25/06/2022

À Rotterdam, Julien Epaillard s'offre sa quarante-cinquième victoire internationale de l'année

Ils étaient trente-neuf à être engagés dans l'épreuve majeure de ce samedi à Rotterdam, cotée à 1,50 mètre. Si le parcours comme le temps accordé se sont avérés quelque peu délicats, dix couples ont néanmoins su déjouer chacune des subtilités imaginées par le chef de piste. Dix couples et non des moindres puisqu'au barrage, se sont notamment affrontés le Centaure Marcus Ehning associé à Calanda (Calido), le jeune et talentueux Britannique Jack Whitaker en selle sur Q Paravatti N (Quality Time TN), ou encore la révélation des derniers championnats d'Europe, la Grecque Ioli Mytilineou et son si doué Levis de Muze (Elvis ter Putte). Si sept des barragistes en lice ont su réitérer leur performance et aligner un nouveau sans-faute, c'est bien, pour la quarante-cinquième fois cette année, l'inarrêtable Julien Epaillard, associé au Selle Français de seulement neuf ans qu'il a lui-même fait naître, Donatello d'Auge (Jarnac), qui a triomphé et est sorti vainqueur de cette épreuve. Sans surprise, le Tricolore a une nouvelle fois honoré sa réputation de cavalier le plus rapide du circuit en bouclant son ultime tour en 31"26. Quatrième barragiste à s'élancer, aucun de ses concurrents n'a par la suite réussi à le rattraper. C'est donc avec près de 0"80 d'avance sur le duo belge Pieter Clemens/Malibu de Wiqui (Nabab de Reve) que le Français s'est offert la victoire. Une victoire presque logique, puisque chacun le sait bien, lorsque Julien Epaillard est engagé dans une épreuve, il finit bien souvent par la remporter... L'Allemand Hans-Dieter Dreher et son étalon Cous Cous (Cachas) complètent le podium de cette épreuve majeure du jour à Rotterdam. Soulignons également la belle performance de Roger-Yves Bost et son étalon Delph de Denat (Air Jordan), neuf ans seulement, qui n'ont malheureusement pu accéder au barrage pour un petit point de temps lors du tour inital mais se classent tout de même à la douzième place. Prochain rendez-vous à Rotterdam pour les cavaliers de saut d'obstacles : le Grand Prix, demain, à 14h30.

Développer sa musculature
Adèle Vaupré (traduit de l'anglais de FEI/Sophie Baker) le 25/06/2022

Développer sa musculature

Vous bavez devant la musculature impeccable de certains chevaux en concours et rêvez que votre cheval ait la même ? Même si votre partenaire ne ressemblera jamais à la version équine de Tom Cruise, sachez qu’il est possible de muscler et améliorer la condition physique de presque n’importe quel cheval.

CSIO3* Deauville : la Belgique s'offre la Coupe des nations
Emilie Dupont le 24/06/2022

CSIO3* Deauville : la Belgique s'offre la Coupe des nations

Après quelques huit étapes à travers toute l'Europe, le circuit Longines EEF Series voit sa demi-finale se dérouler ce week-end à Deauville. Ce vendredi, avait lieu, entre autres, la très attendue Coupe des nations, lors de laquelle dix équipes se sont affrontées. Au programme : deux manches, douze obstacles aux cotes maximales de 1,50 mètre, quinze efforts et des parcours à boucler en moins de 84 secondes. Défi brillamment relevé pour trois nations - la Belgique, l'Irlande et l'Espagne - qui concluaient leur première manche avec un score vierge, tandis que la France, à domicile, se voyait pénalisée de huit points. Lors de la seconde manche, les trois nations en tête ont toutes vu leur score s'alourdir… De quatre points chacune, imposant donc un barrage. Et le suspens ne s’est pas arrêté là ! Lors du barrage, le Belge Wilm Vermeir et son Joyride S (Toulon), l’Irlandais Kevin Gallagher et Ballypatrick Flamenco (Je T'aime Flamenco), tout comme l’Espagnol Eduardo Alvarez Aznar et Full Option van’t Zand (Flamingo K), ont tous les trois écopé de quatre points. Faute de scores différents, ne restait donc plus que le chronomètre pour départager les trois nations… Et c'est finalement Wilm Vermeir et Joyride S qui ont offert la victoire à leur équipe, la Belgique, en signant le barrage le plus rapide ! Pour quelques centièmes seulement, les Espagnols ont quant à eux dû se contenter de la deuxième place, devant les Irlandais, troisièmes. Si les Bleus avaient, lors de la plupart des étapes qualificatives auxquelles ils ont pris part, ont su s'imposer comme des adversaires redoutables (vainqueurs de la Coupe des nations de Aalborg et deuxièmes de celles de Lisbonne et Gorla Minore), à domicile, le résultat n'a sûrement pas été celui espéré. Avec un total de seize points, les Tricolores emmenés par Edouard Couperie concluent cette épreuve par équipes à la septième place. Suite à cette demi-finale, sont ainsi qualifiés pour l'ultime étape du circuit, à Warsaw, en Pologne : la Belgique, l'Irlande, l'Espagne, la Suède et le Portugal.

CSIO5* Rotterdam : Exemplaires, les Néerlandais s'imposent dans la Coupe des nations
Emilie Dupont le 24/06/2022

CSIO5* Rotterdam : Exemplaires, les Néerlandais s'imposent dans la Coupe des nations

Les dresseurs néerlandais avaient déjà annoncé la couleur hier en prenant la tête du classement provisoire de la Coupe des nations, et en s'offrant par la même occasion le Grand Prix grâce à Dinja van Liere et son fidèle Hermès. Ce vendredi après-midi, dans la Coupe des nations du CSIO5*, leurs compatriotes de saut d'obstacles ont à leur tour affiché les mêmes ambitions : la victoire à domicile, et rien d'autre. Pari osé, mais pari gagné ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les cavaliers à la veste orange n'ont pas fait les choses à moitié dans cette épreuve par équipes. En tête à l'issue de la première manche et seule équipe à afficher un score toujours vierge grâce aux sans-fautes de Maikel van der Vleuten/Beauville Z (Bustique), Sanne Thijssen/ Con Quidam RB (Quinar Z) et Willem Greve/Grandorado TN (Eldorado vd Zeshoek) - les quatre points de Harrie Smolders et son Monaco (Cassini II) n'ayant pas été comptabilisés grâce au drop score -, les cavaliers de Jos Lansink ont également été les seuls à réaliser une seconde manche parfaite en signant trois parcours sans faute sur quatre. Tout simplement intouchables, voilà ce qu'étaient de nouveau les Néerlandais ce vendredi à Rotterdam. Si les autres nations n'ont ainsi décidément pu rivaliser avec les Pays-Bas, quatre d'entre elles se sont néanmoins livré une bataille sans merci pour monter sur le podium de cette Coupe des nations : la France, l'Irlande, l'Allemagne et la Suède, toutes à quatre points à l'issue de la première manche. Pas question de faiblir, donc ! Si aucune d'entre elles n'a réussi à conserver ce score lors de la seconde manche, avec seulement quatre autres petits points et des parcours très rapides, ce sont finalement les Français qui se sont offert la deuxième place. Soulignons d'ailleurs les performances de Simon Delestre/Cayman Jolly Jumper (Hickstead) et Kevin Staut/Scuderia 1918 Viking d'La Rousserie (Quaprice Bois Margot), qui ont signé deux des sept double sans-fautes de cette Coupe des nations. Grégory Cottard et sa formidable Bibici (Norman Pré Noir) ont quant à eux réalisé deux parcours à quatre points en raison, à chaque fois, d'une malheureuse faute sur la rivière. Après un parcours à huit points, Bosty, associé à son puissant Cassius Clay Vdv Z (Calvino Z), avait lui pris la décision de ne pas repartir pour un second tour afin de préserver son gris qui s'était malencontreusement mis un coup à l’antérieur droit lors de son premier parcours. Finalement, avec un total de huit points, les Bleus ont ainsi devancé les Irlandais de Michael Blake, affichant un score huit points également mais avec un chronomètre plus élevé. Prochain grand rendez-vous pour les cavaliers et passionnés de saut d'obstacles à Rotterdam : le Grand Prix, dimanche.

Les dresseurs autrichiens qui se rendront à Herning sont...
Emilie Dupont (avec communiqué) le 24/06/2022

Les dresseurs autrichiens qui se rendront à Herning sont...

Petit à petit, les fédérations nationales commencent à dévoiler la liste de leurs couples qui se rendront à Herning, à l'occasion des championnats du monde. Alors que le Canada révélait, il y a quelques jours, la composition de son équipe de saut d'obstacles, l'Autriche a, elle, annoncé les noms de ceux qui feront le déplacement jusqu'au Danemark pour défendre ses couleurs en dressage. Ont ainsi été sélectionnés : - Florian Bacher et Fidertraum - Victoria Max-Theurer et Birkhof’s Topas - Christian Schumach et Donna Karacho - Renate Voglsang et Fürst Ferdinand - Stefan Lehfellner et Roberto Carlos MT Une équipe plutôt expérimentée puisque quatre des cavaliers sélectionnés ont déjà participé plusieurs fois à des échéances européennes, et même, pour Victoria Max-Theurer ainsi que Renate Voglsang, à des championnats du monde et Jeux Olympiques. Notons également que, ces derniers mois, tous ces couples se sont démarqués lors de CDI4* et CDI5*.

Bienvenue à Deauville
Sylvia Flahaut le 24/06/2022

Bienvenue à Deauville

Il y a une dizaine de jours, la rédaction de L’Eperon Hebdo a posé ses valises au Pôle international du cheval, pour le Jump'in Deauville. L’occasion de découvrir un site de charme, tout confort, tant pour les cavaliers que pour les chevaux.

CDIO5* Rotterdam : les Pays-Bas et les Etats-Unis au coude-à-coude après le Grand Prix
Emilie Dupont (avec communiqué) le 23/06/2022

CDIO5* Rotterdam : les Pays-Bas et les Etats-Unis au coude-à-coude après le Grand Prix

Elle s'était déjà imposée dans la Coupe des nations de Rotterdam en 2014, 2015, 2016, 2018, 2021... Et en 2022, l'équipe des Pays-Bas semble bien partie pour ajouter une nouvelle fois ce grand rendez-vous à son palmarès ! Car ce jeudi, à l'issue de la première épreuve du CDIO5* néerlandais, le Grand Prix, ce sont des nouveaux les cavaliers au col orange qui poitent en tête. De l'épreuve par équipes, mais aussi en individuel, qui plus est ! Cela grâce aux belles performances de Dinja van Liere et son fidèle Hermès (Easy Game), sortis de piste après avoir réalisé la meilleure reprise de cette première journée de compétition et avec la belle moyenne de 79.739%, mais aussi de Emmelie Scholtens et Indian Rock (Apache), quatrièmes de ce Grand Prix avec 72.783%, ainsi que Thamar Zweistra et Hexagon's Ich Weiss (Hexagon's Rubiquil), notés à 69.652%. De belles reprises qui permettent aux Pays-Bas de cumuler un score provisoire de 19 points... Tout comme les Etats-Unis ! A leurs trousses, les cavaliers américains comptent bien renouer avec la victoire, leur dernière dans la Coupe des nations de Rotterdam datant de 2017. Pour cela, ils peuvent notamment compter sur Ashley Holzer et sa Valentine (Sir Donnerhall), troisièmes de ce Grand Prix avec la moyenne de 72.957%, derrière Patrik Kittel et Blue Hors Zepter (Blue Hors Zack), qui sont eux sortis de piste avec 76.130%. Sur la troisième marche de ce très provisoire podium par équipes, se trouve d'ailleurs la Suède, avec 29 points. Coté Français, les Bleus réalisent une belle entrée en matière en pointant à la quatrième place du classement par équipes ! La meilleure performance est signée Morgan Barbançon-Mestre et son fidèle Sir Donnerhall II OLD (Sandro Hit), huitièmes de ce Grand Prix avec la belle moyenne de 71.130%. Pauline Basquin et Sertorius de Rima Z*IFCE (Sandro Hit) ont, eux, été récompensés de la moyenne de 70.283%, soit leur meilleure performance à ce jour dans un CDIO5*. Prometteur ! Corentin Pottier et son Gotilas du Feuillard (Totilas) ont quant à eux obtenus la note de 69.392%, tandis que Charlotte Chalvignac et Icaro Das Figueiras (Epico Das Figueiras) sont sortis de piste avec 64.326%. "Ce premier jour de compétition est positif dans l'ensemble. On voit qu'on a encore des réglages à faire en condition de compétition. Les cavaliers doivent se routiner sur ce genre d'épreuves pour adapter leur détente aux conditions de concours, ou encore acquérir plus d'automatismes et avoir des vrais repères en épreuve pour être plus réactifs", souligne Jean Morel, sélecteur national. "L'esprit du groupe est bon. Je pense que les cavaliers ont à coeur de donner le meilleur dans les prochaines épreuves, alors rendez-vous samedi !" Prochain rendez-vous donc pour les dresseurs à Rotterdam : le Grand Spécial samedi à 16h et le Grand Prix Freestyle le même jour à 19h10.

2022, l’année charnière d’Héloïse Le Guern ?
Adèle Vaupré le 23/06/2022

2022, l’année charnière d’Héloïse Le Guern ?

Pour sa deuxième année parmi les meilleurs, Héloïse Le Guern crève l’écran. Après d’excellents débuts en compétition internationale chez les Seniors à Pratoni del Vivaro, la cavalière de vingt-quatre ans a remporté il y a une dizaine de jours le difficile CCI4*-L U25 de Bramham. Une performance qui l’a propulsée dans le Groupe 1 de la Fédération française d’équitation en concours complet et qui lui permet de rêver à de belles échéances.