CSI4* Wellington : Dallas Vegas Batilly mène Ben Maher à la victoire
Adèle Vaupré le 29/01/2023

CSI4* Wellington : Dallas Vegas Batilly mène Ben Maher à la victoire

L'ancienne complice de Nicolas Delmotte, Dallas Vegas Batilly (Cap Kennedy), a permis au Britannique Ben Maher de remporter le Grand Prix du CSI4* de Wellington. Des quatorze concurrents qualifiés pour le barrage, ils sont six à avoir réitéré le sans-faute et ont donc dû être départagés par leur chronomètre. Si l'Irlandais Shane Sweetnam et l'Américain Kent Farrington se tiennent dans la même seconde que le Britannique, ils n'ont rien pu faire face à lui et doivent respectivement se contenter des deux et troisième places, associés à Namaste van het Eyckeveld (Elvis ter Putte) et Toulayna (Toulon). Parmi les cavaliers les plus connus du public européen, citons les vainqueurs de l'étape Coupe du monde de Stuttgart en novembre, l'Allemand Richard Vogel et United Touch S (Untouched), quatrièmes de ce Grand Prix 4*, mais aussi le Belge Jos Verlooy, sixième sur Igor (Emerald van't Ruytershof), avec qui il avait été médaillé d'or par équipe et de bronze en individuel aux championnats d'Europe de Rotterdam, en 2019.

CSI-W Amsterdam : Julien Epaillard, troisième succès en Coupe du monde
Adèle Vaupré le 29/01/2023

CSI-W Amsterdam : Julien Epaillard, troisième succès en Coupe du monde

Après Lyon et Madrid, voilà une troisième victoire en Grand Prix sur le circuit Coupe du monde pour Julien Epaillard. Quelques jours seulement après l'officialisation de la vente de Caracole de la Roque (Zandor Z), qui lui avait permis de remporter ses deux premiers succès de la saison en Coupe du monde, le Français s'est imposé à Amsterdam, à l'occasion de la douzième étape du circuit, grâce à Donatello d'Auge (Jarnac). Aux rênes du hongre de dix ans, la fusée Epaillard a pulvérisé la concurrence au barrage et compte près d'une seconde et demie d'avance sur son premier poursuivant, le jeune Suisse Edouard Schmitz, associé à Quno (Quo Vados I). Le Brésilien Yuri Mansur et son miraculé Vitiki (Valentino) montent sur la troisième marche du podium. Trois autres couples français avaient fait le déplacement jusqu'aux Pays-Bas. Respectivement associées à Scuderia 1918 Viking d'la Rousserie (Quaprice Bois Margot) et Cayman Jolly Jumper, Kévin Staut et Simon Delestre comptent chacun quatre points en première manche qui les placent au douze et dix-septième rangs. Jeanne Sadran et Vannan (Diamant de Semilly) renversent également une barre et accusent un point de temps supplémentaire, portant leur total à cinq points.

CDI-W Amsterdam : Et de deux pour Dinja van Liere
Adèle Vaupré le 28/01/2023

CDI-W Amsterdam : Et de deux pour Dinja van Liere

Après avoir remporté le Grand Prix hier, la Néerlandaise Dinja van Liere s'est également offert la Reprise libre en musique du CDI-W d'Amsterdam, support de la huitième étape Coupe du monde du circuit de l'Europe de l'Ouest. Toujours sur le médaillé de bronze mondial Hermes N.O.P. (Easy Game), elle a décroché l'excellente note de 87.055% et devance ainsi l'Allemande Isabell Werth, sur Emilio (Ehrenpreis), et ses 86.595%. Contrairement à la veille, le podium n'est pas néerlando-allemand mais inclus une troisième nation, le Danemark, grâce aux 85.220% de Nanna Skodborg Merrald et Blue Hors Zack (Harmony's Rousseau). À noter qu'aucun Français n'avait fait le déplacement pour cette étape Coupe du monde, dont le classement du circuit est tenu par l'Allemagne, qui place Isabell Werth en tête, suivie d'Ingrid Klimke et de Benjamin Werndl. Pour rappel, Jessica von Bredow-Werndl n'apparait pas dans ce classement mais a bien prévu de faire le déplacement jusqu'aux Etats-Unis. En tant que tenante du titre, elle est automatiquement qualifiée.

CDI4* Wellington : Un samedi réussi pour Morgan Barbançon-Mestre
Adèle Vaupré le 28/01/2023

CDI4* Wellington : Un samedi réussi pour Morgan Barbançon-Mestre

La cavalière de dressage tricolore Morgan Barbançon-Mestre a fait carton plein à Wellington où, après avoir décroché les quatre et cinquième place du Grand Prix, elle a remporté le Grand Prix Spécial et terminé deuxième de la Reprise libre en musique. C'est avec Habana Libre A (Zizi Top) qu'elle s'empare du Grand Prix Spécial, grâce à une reprise notée à 74.404% au cours de laquelle les juges ont particulièrement apprécié le passage de son hongre, noté majoritairement avec des 8. Quand à la Libre, seuls Frederic Wandres et Bluetooth OLD (Bordeaux 28) ont fait mieux que la Française en sortant du rectangle avec 81.805%. C'est quatre points de mieux que Morgan, qui avait choisi Bolero (Johnson TN) et décroche la belle moyenne de 77.895%. La Suédoise Caroline Darcourt monte sur la troisième marche du podium avec Lord Django (Stalypso), en 77.830%.

Bohemian change de selle
Adèle Vaupré le 28/01/2023

Bohemian change de selle

Après un peu plus de cinq années passées avec Cathrine Dufour, Bohemian (Bordeaux 28) change d'écurie. Dans une publication postée sur ses réseaux sociaux, la Danoise a fait savoir qu'il avait été acheté par la société Sportpferde Galleria, sans pour autant mentionner l'identité de son nouveau cavalier. « Évoluer avec Bohemian s'est révélé être un véritable rêve tout au long des nombreuses années passées ensemble et j'ai encore du mal à croire au chemin que nous avons parcouru. D'un jeune cheval, il est devenu un cheval olympique, un médaillé européen et cheval de rêve qui a passé la barre des 90% », écrivait-elle. « Rester au sommet en dressage demande BEAUCOUP et nécessite parfois de laisser partir un cheval », faisait-elle également remarquer. En à peine un an, la Danoise a perdu ses trois chevaux de tête, après la retraite d'Atterupgaards Cassidy (Caprimond), célébrée à Herning l'été dernière, le passage de Vamos Amigos (Vitalis) sous la selle de sa propriétaire, la Britannique Annabella Pidgley, c'est désormais Bohemian qu'elle voit partir.

L'incroyable Shutterfly s'est éteint
Adèle Vaupré le 28/01/2023

L'incroyable Shutterfly s'est éteint

C'est une légende du saut d'obstacles mondial qui a pris son dernier envol ce samedi matin. Shutterfly (Silvio I), l'indissociable complice de Meredith Michaels-Beerbaum est décédé alors qu'il venait d'atteindre le bel âge de trente ans. « J'ai eu la chance de repérer Shutterfly à l'âge de six ans, alors qu'il n'était encore qu'un talent immature et dégingandé, lors d'un concours à Rastede. […] Shutterfly, que nous surnommions "Petey" a commencé sa carrière en tant que jeune cheval plein de doutes et d'incertitudes et est devenu l'un des meilleurs chevaux qu'il ait pu exister. [...] Il m'a emmenée au sommet du classement mondial, moi, la seule femme à avoir occupé ce rang, où j'ai pu profiter de la place de numéro un mondiale pendant vingt-quatre mois. Shutterfly a remporté le Prix de l'Europe, à Aix-la-Chapelle, contre les meilleurs chevaux du monde à l'âge de dix-huit ans, juste avant la cérémonie d'adieux devant son public qui l'aimait tant. […] Tu vas me manquer mon ami, j'ai apprécié chaque moment passé avec toi. Tu étais le meilleur partenaire qui puisse exister. Nous ne t'oublierons jamais Petey. Repose en paix mon amour. », peut-on lire sur les réseaux sociaux de Meredith Michaels-Beerbaum. Vainqueur de trois finales Coupe du monde (à Las Vegas en 2005 et 2009, ainsi qu'à Göteborg en 2008), il est également auréolé de deux médailles européennes, obtenues à Mannheim en 2017 : l'or individuel et l'argent par équipe. Shutterfly a également glâné deux médailles de bronze aux Jeux équestres mondiaux d'Aix-la-Chapelle (une individuelle et une par équipe) en 2006 et a frôlé la récompense olympique avec une quatrième place individuelle à Hong-Kong, en 2008.

En pratique avec Henry Brugier #4 | Valorisation et commerce
Claude Bigeon le 28/01/2023

En pratique avec Henry Brugier #4 | Valorisation et commerce

Pour la dernière vidéo de notre série En pratique sur l’élevage avec Henry Brugier (élevage d’Adriers et juge du stud-book Selle Français), l’éleveur nous dévoile ses préférences en matière de valorisation et de commercialisation des poulains qu’il fait naître. Il aborde également le sujet de la vente d’embryons, tendance qui a explosé ses dernières années, et des charges qui pèsent sur les éleveurs quant au prix que coûte l’élevage d’un poulain.

CDI-W Amsterdam : Le Grand Prix pour Dinja van Liere et Hermes N.O.P.
Adèle Vaupré le 27/01/2023

CDI-W Amsterdam : Le Grand Prix pour Dinja van Liere et Hermes N.O.P.

Quelques semaines après leur triomphe dans l'étape Coupe du monde de Malines, en Belgique, le duo néerlandais Dinja van Liere/Hermes N.O.P. (Easy Game) s'est offert le Grand Prix d'Amsterdam avec la très bonne moyenne de 79.739%. Si la ville néerlandaise est elle aussi une étape Coupe du monde, ce n'est que ce samedi, à l'issue de la Reprise libre en musique, qu'on saura qui repartira de la Venise du Nord avec le maximum de points en vue d'une qualification pour la finale Coupe du monde d'Omaha. À domicile, le couple Oranje permet de faire barrage à l'Allemagne, qui monte sur les deux autres marches du podium. D'abord grâce aux 77.957% d'Isabell Werth et Emilio (Ehrenpreis), mais aussi avec les 76.256% d'Ingrid Klimke et Franziskus FRH (Fidertanz). Rendez-vous samedi 28 janvier à partir de 12 heures 30 pour la Reprise libre en musique.

Bingo, c'est gagnant
Jocelyne Alligier le 27/01/2023

Bingo, c'est gagnant

Les éleveurs s’appliquent à trouver le croisement parfait pour faire naître un crack. Si la formule magique reste à découvrir, peut-être qu’un petit coup de pouce à la chance peut être donné avec un nom évoquant la gagne ? Les quatre performers en 5* que leurs éleveurs ont prénommé Bingo semblent le démontrer !

CDI4* Wellington : Frederic Wandres mène la danse dans le Grand Prix
Adèle Vaupré le 27/01/2023

CDI4* Wellington : Frederic Wandres mène la danse dans le Grand Prix

Le soleil de Floride accueille, cette semaine encore, un CDI4* dont le Grand Prix s'est tenu ce jeudi 26 janvier. C'est l'Allemagne qui a triomphé en terres américaines grâce à la performance de Frederic Wandres et Bluetooth OLD (Bordeaux 28). Ils ont effectué une reprise nettement au-dessus de la concurrence, avec une moyenne globale de 74.326% contre 71.587% pour leurs dauphins, le duo composé de la Suédoise Caroline Darcourt et Lord Django (Stalypso). L'Allemagne monte par deux fois sur le podium grâce à la troisième place d'Anna-Christina Abbelen et Sam Donnerhall (Samarant). Côté Français, Morgan Barbançon-Mestre continue son chemin outre-Atlantique en s'emparant des quatrième et cinquième rangs en plaçant ses deux chevaux à plus de 70%. Bolero (Johnson TN) réalise la meilleure performance avec une moyenne de 70.957% tandis que Habana Libre A (Zizi Top) quittait le rectangle avec 70.565% au compteur. Rendez-vous samedi pour la Reprise libre en musique et le Grand Prix Spécial, respectivement à partir de 1 heure et 14 heures (heure française).

Le Oldenbourg a couronné ses champions
Sabine Mottet le 26/01/2023

Le Oldenbourg a couronné ses champions

Les journées des étalons oldenbourg ont eu lieu du 12 au 14 janvier dernier à Vechta, en Allemagne. Quarante-neuf étalons orientés dressage et nés en 2020 (dont vingt-deux ont reçu l’approbation), ainsi que trente-trois étalons à vocation saut d’obstacles (dont dix-huit approuvés) avaient été sélectionnés pour le plus important événement d’élevage des chevaux oldenbourg. Un rendez-vous qui attire toujours un grand public.

Christoph Hess rejoint l’équipe fédérale d’encadrement sportif en tant qu’intervenant technique
Emilie Dupont (avec communiqué) le 26/01/2023

Christoph Hess rejoint l’équipe fédérale d’encadrement sportif en tant qu’intervenant technique

Du 13 au 16 février prochains, les quinze cavaliers constituant le Groupe 1 de concours complet se retrouveront à Lamotte-Beuvron pour quelques jours de stage fédéral. L'occasion, pour eux, de s'entraîner pour la première fois, sur la partie dressage, aux côtés de Christoph Hess, qui a récemment intégré l’équipe fédérale d’encadrement sportif en tant qu’intervenant technique, comme l'annonçait la Fédération française d'équitation. « La Fédération Française d’Equitation et le staff du concours complet, emmené par le duo Thierry Touzaint, sélectionneur national et Michel Asseray, DTN adjoint, ont fait le choix de s’adjoindre les services d’une pointure de renommée mondiale pour affuter les tricolores : le juge international de dressage et de concours complet, et entraîneur Christoph Hess. Cet Allemand est considéré aujourd'hui comme l’un des meilleurs entraîneurs de dressage au monde. Des nations comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne, toutes deux très performantes sur le plan international, ont régulièrement recours à son expertise. Il vient dès à présent renforcer l’équipe fédérale d’encadrement sportif en tant qu’intervenant technique, aux côté de l’entraîneur adjoint pour le dressage Jean-Pierre Blanco, et des deux autres intervenants Philippe Limousin pour le dressage, et Patrice Delaveau pour le saut d’obstacles. » Nicolas Touzaint, Karim Laghouag, Christopher Six, Astier Nicolas, Thomas Carlile, Cyrielle Lefèvre, Héloïse Le Guern, Gaspard Maksud, Jean-Lou Bigot, Luc Château, Morgan Euriat, Stéphane Landois, Camille Lejeune, Maxime Livio, et Benjamin Massié pourront ainis, lors de ces quelques jours, bénéficier des précieux conseils de tout le staff fédéral.

Paris 2024 : La première inspection vétérinaire des chevaux de concours complet ne sera pas ouverte au public
Emilie Dupont (avec communiqué) le 25/01/2023

Paris 2024 : La première inspection vétérinaire des chevaux de concours complet ne sera pas ouverte au public

L'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 se précise ! Après avoir annoncé qu'il n'y aurait pas de test event en concours complet, la Fédération équestre internationale a également déclaré que la première inspection vétérinaire, pour les chevaux de cette même discipline, ne serait pas ouverte au public. Cela, notamment pour des raisons liées à la complexité du calendrier ainsi qu'à celle de l'organisation, mais également pour des raisons financières. « Conformément à l'article 20.1 VIII des FEI Statutes, le conseil d’administration a accepté la demande formulée par le Comité d'organisation de Paris 2024 de ne pas ouvrir l'inspection vétérinaire des chevaux de complet aux spectateurs. [...] Des solutions alternatives pour permettre aux médias et au public de voir cette inspection sont en cours d'examen », précisait la Fédération équestre internationale.

Le numéro 454 de L'Eperon Hebdo est disponible
le 25/01/2023

Le numéro 454 de L'Eperon Hebdo est disponible

Le numéro 454 de L’Eperon Hebdo est disponible ! Un nouveau numéro qui, comme toujours, débute par les actualités qui ont marqué la semaine passée, comme l’étape Coupe du monde de Leipzig, le premier CSIO5* de l’année, les CSI3* d’Oliva, Wellington et Thermal, le cross indoor de Saumur, ou encore les disparitions des célèbres étalons Conthargos et Stakkato. Puis, découvrez un entretien au sujet de la préparation mentale avec Audrey Lamourelle. Avec elle, nous avons échangé sur les appréhensions, peurs et sources de stress des différents cavaliers, et les leviers pour les apaiser et vivre plus sereinement sa pratique. Côté sport, cette semaine, la rédaction s’est penchée sur un nom qui semble connaître un certain succès à tous les niveaux : Bingo. Ils s’appellent Bingo Ste Hermelle, Bingo du Château, Bingo del Tondou ou encore Bingo du Park… Retour sur les parcours de ces quatre performers, à qui le nom semblait déjà prédire de nombreuses victoires. Puis, direction Vechta, en Allemagne, où ont été sacrés les jeunes prodiges du stud-book Oldenbourg en dressage et en saut d’obstacles. Cette semaine, la rédaction vous propose également un entretien avec Dominique Méjean, directrice de Cheval Passion. Elle revient sur l’histoire, les moments marquants et les ambitions de ce salon devenu incontournable. Enfin, dans la rubrique "Technique", Kent Farrington vous livre ses conseils et exercices à l’obstacle. Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Jeux Olympiques de Paris : Pas de test event pour le concours complet
Adèle Vaupré (avec communiqué) le 24/01/2023

Jeux Olympiques de Paris : Pas de test event pour le concours complet

Il y a quelques semaines, la FEI a publié un document dans lequel elle apporte de nouvelles informations sur la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Elle y abordait notamment la question du test event de concours complet, qui n'aura finalement pas lieu. Nous avons choisi de traduire l'intégralité du point "PARIS 2024 VENUE TESTING ACTIVITIES", qui fait état de la non-tenue de l'épreuve test.

Caracole de la Roque s'envole vers les États-Unis
le 24/01/2023

Caracole de la Roque s'envole vers les États-Unis

Après plusieurs semaines de doutes et de rumeurs, la nouvelle a enfin été officialisée : Caracole de la Roque (Zandor Z, Rhein) a bel et bien quitté les écuries de Julien Epaillard et pris la direction des États-Unis. C’est plus précisément en Californie que la bondissante baie continuera sa carrière, chez le cavalier Karl Cook, comme l’a confirmé l’écurie Mathy. « L’écurie François Mathy souhaite beaucoup de réussite à Karl Cook, nouveau propriétaire de l’exceptionnelle jument Caracole de la Roque, qui quitte nos écuries vers Pomponio Ranch, en Californie. Bon voyage Caracole », était-il annoncé sur les réseaux sociaux. Une recrue de choix pour l'Américain car, rappelons le, Caracole de la Roque avait notamment fait sensation en 2022 en remportant les Grands Prix Coupe du monde de Lyon et Madrid, les Grands Prix de Lyon, Saint-Lô ou encore Opglabbeek, ainsi que l'épreuve d'ouverture des championnats du monde de Herning. Bonne route championne !

L’un des meilleurs apprentis de France : un concours, de belles opportunités
Emilie Dupont le 23/01/2023

L’un des meilleurs apprentis de France : un concours, de belles opportunités

Distinction des plus valorisées dans certains métiers de l’artisanat, le titre de meilleur apprenti de France est également décerné chaque année au sein de la filière équine. Alors que les inscriptions à l’édition 2023 du concours sont ouvertes jusqu’au 31 janvier prochain, Abigaïl Maisonneuve, lauréate de l’édition 2022 dans la catégorie "Enseignant d’équitation", revient sur cette aventure riche en expérience.